mercredi 24 avril 2019 - vous ici Accueil du site > Nationale>

CNEP

1500 demandes de crédits bonifiés traitées

17 juillet 2010
1500 demandes de crédits bonifiés traitées

Djamel Bessâa, le P-dg de la CNEP a révélé, hier, sur les ondes de la chaîne III que depuis l’entrée en vigueur, au mois de mars dernier, des dispositions relatives à l’octroi du crédit immobilier à taux bonifié de 1 et 3%, 1500 dossiers ont été traités et qu’un montant de 1,5 milliard DA a été consacré pour le financement.

Le premier responsable de la CNEP qui est également président de l’association des banques et établissements financiers (ABEF) a précisé à cette occasion que 99% des fonctionnaires répondent aux critères d’octroi de ces crédits à taux bonifié.

Interrogé sur le financement des projets AADL qui ont été transférés à la CNEP Immo, une formule qui suscite encore l’intérêt des demandeurs de logements, notamment à Alger, M. Bessâa a affirmé que des solutions existent pour diminuer de la pression des demandes, en donnant la priorité à tous les demandeurs qui ont déjà effectué le versement de la première tranche alors que les autres demandes seront satisfaites en fonction de la disponibilité des logements.

La CNEP-banque avait annoncé au début du mois en cours que ses services ont traité et accepté, jusqu’au 30 mai, 856 demandes de crédits immobiliers à taux bonifié pour un montant global de 828 millions de dinars. Ces demandes retenues sont celles déposées depuis le 14 mars 2010, date de publication du décret exécutif relatif à l’octroi de crédits bonifiés pour l’achat d’un logement collectif ou pour la construction d’un logement rural, fixés à 1% pour les revenus allant de 1 à 6 fois le SNMG (soit de 15.000 à 90.000 DA), et à 3% pour les revenus représentant 7 à 12 fois le SNMG (jusqu’à 180.000 DA). La CNEP avait rappelé que les postulants ayant déposé leurs demandes de prêts avant cette date ne peuvent bénéficier de ces dispositions. L’engouement qu’a suscité ce dispositif s’explique par le fait qu’avant cette nouvelle mesure, les taux s’inscrivaient dans une fourchette de 5,75% à 6,5 %, voire 8% dans certaines banques.

Pour rappel, cette bonification concerne les logements neufs contractés auprès d’un promoteur immobilier soumis au régime de la propriété, soit totalement fini, soit dans le cadre de la vente sur plan ainsi que les constructions rurales justifiées par une décision d’éligibilité au soutien de l’Etat, délivrée par la commission de wilaya. Ce dispositif rappelle la Cnep-banque, exclut la vente de particulier à particulier d’un logement individuel.

En matière de durée de traitement des demandes, la Cnep avait réduit les délais en fonction du montant du prêt accordé en les fixant respectivement à quatre jours ouvrables au niveau d’une agence Cnep pour un crédit ne dépassant pas les 2 millions de DA, à trois jours ouvrables au niveau du réseau (grande agence) pour un crédit allant de plus de 2 millions DA à 5 millions DA, et à deux jours ouvrables pour les crédits supérieurs à 5 millions de DA, traités au niveau de la direction des crédits aux particuliers de la banque.

Tags: Algérie CNEP Crédit

Source : El-annabi.com

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir