mercredi 23 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Les étudiants manifestent devant le ministère

5 mars 2011
Algérie : Les étudiants manifestent devant le ministère

Les étudiants des instituts et universités d’Alger ont poursuivi jeudi leur mouvement de protestation devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, revendiquant l’amélioration de leur situation sociale et pédagogique.

Plusieurs instituts et universités d’Alger, telles l’annexe de Bouzareah, la faculté des sciences politiques et de l’information, l’université de Dely Ibrahim, la faculté de pharmacie, étaient représentées à cette manifestation à laquelle ont pris part également des étudiants des universités de Boumerdès, de Tizi Ouzou et de Bouira, a constaté l’APS. « Université publique », « Pour une université de qualité », « Nécessité de changement », « Pour l’amélioration de la situation sociale » sont les revendications inscrites sur les banderoles portées par les protestataires.

Cette protestation est motivée, selon des étudiants de la faculté des sciences politiques, par « la situation déplorable » dans laquelle se trouve cette faculté, du fait, notamment, ont-ils précisé, de « la faiblesse de l’encadrement et de l’absence du réseau Internet dans la bibliothèque ». Ils revendiquent « le rétablissement de la véritable place de la licence » et « l’ouverture de postes supplémentaires au niveau du Magistère conformément au nombre des étudiants de la faculté ». Des étudiants de l’Ecole supérieure de commerce ont fait part de leur « mécontentement et leur déception » du système LMD qui a contribué, selon eux, à « la dégradation du classement de l’école dans la fonction publique, causant sa régression de l’échelle 13 à l’échelle 11 ». D’autres étudiants ont souligné « ne pas faire confiance aux décisions prises dernièrement au sujet de l’annulation du décret 10-315 du 13 décembre 2010, demandant leur application sur le terrain ». Ils ont affirmé poursuivre « la protestation et boycotter les examens de mars courant ». Un autre étudiant de la faculté de pharmacie a appelé « au reclassement de la faculté à l’échelle 16 et non 13 et à ne pas la placer au niveau du système LMD ». Les revendications ont concerné également l’aspect social.

Un étudiant de l’université de Bouzareah a insisté sur « la sécurité » des étudiants et des fonctionnaires, du fait, a-t-il dit, de « la présence de personnes étrangères dans l’enceinte universitaire ». Le recteur de l’université de Bouzareah, M. Abdelkader Henni, a affirmé que le problème sécuritaire dans l’université « se pose depuis longtemps et que des mesures ont été prises pour garantir la sécurité des étudiants ». Le Conseil des ministres a annulé dernièrement le décret présidentiel N° 10-315 du 13 décembre 2010 qui a suscité le mécontentement des grandes écoles et des universités. Le Conseil des ministres a adopté les recommandations de la conférence nationale des directeurs des établissements universitaires qui ont décidé, en tant qu’autorité pédagogique universitaire, de la validité du diplôme d’ingénieur d’Etat délivré par les établissements d’enseignement supérieur.

Tags: Algérie Grève Manifestation Etudiant

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir