mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Des milliers de personnes au meeting

Algérie : le FFS pour « le changement pacifique du système »

5 mars 2011
Algérie : le FFS pour « le changement pacifique du (...)

Pari réussi pour le Front des forces socialistes (FFS). Ce dernier a réussi hier à rassembler des milliers de personnes à la salle Atlas de Bab El-Oued autour du mot d’ordre « le changement pacifique du système ».

La salle en question avait du mal à contenir les foules ramenées par bus et des fourgons depuis notamment les wilayas de Béjaïa et de Tizi Ouzou. Il fallait hier jouer des coudes pour accéder et sortir d’une salle archicomble où se bousculaient jeunes, vieux et même des enfants venus assister à ce premier meeting du FFS depuis des années et qui intervient, faut-il le rappeler, dans une conjoncture particulière.

Le parti d’Aït Ahmed a invité hier plusieurs opposants tunisiens et marocains pour prendre part à son rassemblement populaire. C’est d’ailleurs sous les cris « Echaab yourid iskat enidham » (le peuple veut le départ du système) que des opposants tunisiens, notamment du parti du Front des forces populaires et le Parti démocrate progressiste, ont pris la parole pour revendiquer « un Maghreb des peuples ». Mustapha Braimi du Parti marocain pour le progrès et le socialisme a affirmé lors de son allocution que l’histoire de cette année 2011 appartient désormais aux peuples du Maghreb qui ont, soutient- il, le même passé, les mêmes problèmes et le même destin. Le Maroc, la Tunisie et l’Algérie ne peuvent faire exception face à ce vent de liberté qui souffle. « Il n’y a pas de développement sans démocratie », a déclaré l’invité du FFS.

De son côté, le président de la Ligue algérienne pour les droits de l’homme (LADDH), Mustapha Bouchachi, a appelé hier à un « changement pacifique du système ». « Je ne connais pas de pays qui ont donné 1,5 million de chaouhada pour leur indépendance, qui ont vécu la disparition de dizaines de milliers », a déclaré Bouchachi, suggérant par là que notre pays a énormément donné pour sa liberté. Le président de la LADDH a souligné hier que « nous avons libéré la terre mais pas l’être humain ». « Malgré ce lourd tribut, nous ne sommes pas encore libérés », a-t-il ajouté en soulignant que l’élite algérienne a une responsabilité morale plus que les autres pour expliquer les enjeux et militer pour un changement pacifique du régime. « Le FFS est une force tranquille », a indiqué pour sa part Karim Tabbou. Ce dernier a fait savoir que son parti fait de la politique dans le but de provoquer « un changement pacifique avec les hommes et les femmes qui ont de la conviction ». « Il faut reconstruire la confiance entre nous », a-t-il lancé en soulignant par ailleurs que le FFS ne fait dans l’agitation. Le premier secrétaire du parti d’Aït Ahmed a déclaré qu’il faut absolument expliquer au peuple ce qui se passe actuellement dans les autres pays quitte à faire du porte-à-porte dans les villes et villages d’Algérie. Il dira que le nouvel ordre qui est en train de se mettre en place « peut se faire avec nous, sans nous ou pire encore contre nous ».

Pour le responsable du FFS, le monde vit aujourd’hui un moment historique et nul ne peut fuir ses responsabilités du sommet jusqu’en bas de la pyramide.

Z. Mehdaoui

Tags: Algérie Gouvernement FFS

Source : Le Quotidien d'Oran

2 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

3 commentaires

  • changer système de pouvire algerienne » par amazir 5 mars 2011 10:38

    « on »” veut la liberte la démocratie et liberté politeque et laïcité liberté d’expression a la radio télév et la justice - Egalite et Réconciliation toute l agerie en veux pas casser notre payes on veut sortir de systéme de dictature libérer le payes dans les mains du diable des généraux parce que butflika si la marionnette et commande rien

    Répondre à ce message

  • Le FFS marque des points ! Effectivement il faut se préparer à l’alternance, lors des prochaines élections. Il faut surtout proposer au peuple Algérien un projet de société nouveau qui s’inscrit dans les temps actuels, débarrassé de tous les obscurantismes.Cela prendra du temps mais la meilleure façon d’y arriver, c’est le travail...le FFS propose une lisibilité, qui lui était absente, le reléguant à un parti autonomiste...ce qu’il a été sans doute un temps trop long à mon égard ! Bravo donc et bon travail pour le bien de toute l’Algérie et ses citoyens.

    Répondre à ce message

    • il ne s’agit pas de donner des idées en se compant sur un siege bien comfortable monsieur le FFS.se pouvoir n’est pas prét de laisser même une petite luieur de lumiere passer.il faut plutot de bouscules les choses dans la rue d’une maniere pacifique bien sur mais pas dans les salle à mois que c’est une premiere étape. sachez que tout les chemin menent à rome pour voir le changement c’est pas facile il faut passer à une vitesse superieur monsieur le FFS.

      Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir