mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Tayeb Louh

Algérie : « Des emplois, même s’ils sont temporaires »

1er mars 2011

Devant des les représentants d’organisations patronales, chambres professionnelles, représentants d’entreprises, banques et établissements financiers, conseil de l’ordre des professions libérales, associations de jeunesse notamment,

le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tayeb Louh, a détaillé, hier au centre familial de Ben Aknoun-Alger, point par point, les mesures en matière d’emploi prises par le Conseil des ministres dans sa dernière réunion. L’objectif de la rencontre étant de « poursuivre les efforts visant à vulgariser auprès des opérateurs économiques toutes les mesures décidées par l’Etat, notamment en matière de réduction des charges patronales de sécurité sociale en relation avec la promotion de l’emploi », point sur lequel le ministre insistera particulièrement lors de son intervention.

Donnant un aperçu sur les mesures financières incitatives en ce qui concerne la création de PME, Tayeb Louh citera, à titre d’exemple, la baisse de l’apport personnel des porteurs de projets, ramené de 5 à 1% pour les projets dont le coût est inférieur à 5 millions de dinars et de 10 à 2 % pour les projets de moins de 10 millions de dinars, bonification des taux d’intérêt, extension de la période de remboursement…

Le ministre soulignera, à l’occasion, l’octroi de crédits supplémentaires, l’acquisition de véhicules aménagés pour l’exercice de certains métiers, aide aux nouveaux médecins pour la création de cabinets groupés, la levée de conditionnalités pour l’accès aux locaux commerciaux dans le cadre des 100 locaux par commune. Des mesures touchant à la création d’emplois y compris dans le secteur de l’agriculture et encourageantes en ce sens qu’elles veulent toucher un maximum de porteurs de projets.

Mais, toujours est-il que, selon Louh, « cela reste insuffisant pour faire face à la demande d’emploi ». Si les dispositifs d’emploi Ansej et Cnac viennent pour appuyer la stratégie de l’emploi, il soulignera que seule la relance du secteur de la production peut aider à résorber le chômage. Faisant allusion aux détracteurs des dispositifs existants, notamment en ce qui concerne le chapitre relatif à l’aide à l’insertion professionnelle, Louh soutiendra à titre d’exemple qu’il « n’est pas concevable de laisser ces jeunes dans la rue et sans emploi. Nous préférons leur donner des emplois même s’ils sont temporaires ». Dans le même sillage, le ministre ne manquera pas de souligner la nécessité pour les demandeurs d’emploi de ne pas « croiser les bras et d’attendre qu’on leur offre un travail ». Tourisme, industrie de transformation, construction mécanique, Tayeb Louh soutiendra que ces secteurs sont créateurs d’emploi. « On ne peut continuer à importer indéfiniment des produits finis avec de lourdes factures et ne pas aller dans des investissements dans ces secteurs encore vierges ».

Pour ce qui est de l’application des mesures en matière d’emploi, une commission est déjà à pied d’oeuvre pour l’élaboration des textes exécutifs mettant en oeuvre des décisions du Conseil des ministres. Ces décrets exécutifs seront prêts dans les 10 prochains jours, a-t-il dit.

Salah-Eddine K.

Tags: Algérie Travail Chômage Jeunesse

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir