mercredi 23 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Des rotations maritimes pour rapatrier ses ressortissants de Libye

L’Algérie met les gros moyens

28 février 2011

Le navire Tassili II qui a quitté avant-hier le port d’Alger à destination de la ville libyenne de Benghazi, pour rapatrier les ressortissants algériens désireux de rentrer au pays, à la suite de la dégradation de la situation sécuritaire en Libye quittera la terre libyenne aujourd’hui vers 10 heures, a indiqué hier M. Belani, directeur de la cellule de communication au ministère des Affaires étrangères.

Joint par téléphone, M. Belani a indiqué que « le navire Tassili II quittera le port de Benghazi aujourd’hui à 10 heures du matin à destination d’Alger ». « Le bateau évacuera le plus grand nombre de ressortissants algériens désirant rejoindre le pays », a expliqué le directeur de la communication. Concernant d’éventuelles autres opérations de rapatriement, M. Belani a indiqué que « les mesures nécessaires seront prises au moment opportun, suivant les demandes de nos ressortissants établis en Libye ». Et d’ajouter qu’ »une cellule a été mise en place en Libye pour justement recevoir des demandes de nos ressortissants établis sur la terre libyenne. On agira suivant la demande. Nous sommes en contact permanent avec l’ambassade d’Algérie à Tripoli, le consulat général d’Algérie à Tripoli et le consulat d’Algérie à Sebha », a-t-il ajouté. « Ces services travaillent d’arrache-pied pour justement répondre à toutes les attentes de nos ressortissants qui veulent regagner leur pays ».

Rappelons que le chef de l’Etat a décidé d’envoyer en urgence le bateau « Tassili II » à Benghazi pour évacuer les ressortissants algériens de Libye. 400 à 500 ressortissants algériens dont 150 familles seront évacués à bord de ce bateau en plus de ceux rapatriés par des avions affrétés. Le nombre des Algériens établis en Libye dépasse les 8 000 ressortissants. Pour l’heure, ce sont près de 2 300 qui ont été rapatriés de Libye jusqu’à maintenant à bord de sept vols d’Air Algérie, à la suite de la dégradation de la situation sécuritaire dans ce pays. Avant-hier, plus de 500 autres Algériens ont été rapatriés de Tripoli à bord de deux avions d’Air Algérie, selon une source de la cellule de suivi installée à cet effet par le ministère des Affaires étrangères. Outre les rapatriés par voie aérienne, 200 autres Algériens ont regagné le pays par le poste frontalier de Debdeb (450 km au nord-est d’Illizi).

En plus des Algériens rapatriés par voie aérienne ou par voie maritime, d’autres n’ont pas d’autre choix pour fuir les violences en Libye que de rejoindre les frontières terrestres de l’Algérie. Pendant la nuit de vendredi à samedi, 150 Algériens, 340 Egyptiens, 14 Allemands, 63 Français, 32 Mauritaniens, 62 Libyens et 5 Britanniques sont entrés en Algérie par le poste frontalier de Debdeb, dans la région d’Illizi, indique une dépêche APS. Plus de 350 Algériens, 600 Egyptiens et plus d’une centaine de ressortissants d’autres nationalités, sont entrés en Algérie depuis mercredi via les postes frontaliers de Debdeb, Tinalkoum et Tarat, selon l’APS.

Les ressortissants étrangers, dont le passage aux frontières a été facilité, ont été pris en charge dans des centres d’hébergement par des équipes de secours et les membres du corps médical dans les communes de Debdeb et d’Aïn Amenas.

Mohammed Zerrouki

Tags: Algérie Libye

Source : Le Jeune Independant

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir