jeudi 19 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Américains et Européens appellent à renoncer à la violence

15 février 2011

Le département d’Etat américain « prend acte des manifestations actuelles en Algérie et appelle les forces de sécurité à la retenue face aux manifestants en Algérie ».

C’est ce qu’a annoncé dimanche un communiqué du porteparole du département d’Etat US Philip Crowley, au lendemain de la marche interdite à Alger. Le même communiqué souligne que le département d’Etat américain « réaffirme son soutien aux droits universels du peuple algérien, y compris les droits de réunion et d’expression ». « Ces droits s’appliquent sur Internet et doivent être respectés », ajoute-t-il, précisant que les Etats-Unis « suivront de près la situation ces prochains jours ».

Pour sa part, le ministère français des Affaires étrangères a indiqué hier que la France souhaite que les manifestations en Algérie puissent se dérouler « librement et sans violence ». « S’agissant des manifestations organisées à Alger et dans certaines grandes villes, ce qui est important à nos yeux c’est que la liberté d’expression soit respectée et que les manifestations puissent se dérouler librement et sans violence », a déclaré le porte-parole, Bernard Valero. Ce dernier a, par ailleurs, relevé que la mise en oeuvre en Algérie des mesures de levée de l’état d’urgence et d’ouverture des médias audiovisuels, promises par le régime, constituera « à l’évidence un pas dans la bonne direction ». « Nous avons pris note de l’ensemble des décisions annoncées lors du dernier Conseil des ministres du 3 février en Algérie, en particulier la levée imminente de l’état d’urgence et l’ouverture du champ audiovisuel aux différentes sensibilités politiques. Ces mesures, dès qu’elles seront mises en oeuvre, constitueront à l’évidence, un pas dans la bonne direction pour répondre aux attentes du peuple algérien », a-t-il souligné. Par ailleurs, le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle a appelé le gouvernement algérien à ne pas faire usage de violence contre les manifestants, qui ne font qu’exercer un « droit humain » en disant leur opinion.

« Le gouvernement allemand appelle le gouvernement algérien à renoncer à tout recours à la violence », a dit le ministre sur la première chaîne de télévision publique allemande. « Il s’agit de manifestants désireux de liberté, qui ne font rien d’autre qu’exercer un droit humain, à savoir le droit de défendre dignement leur point de vue. C’est pourquoi nous condamnons toute forme de recours à la violence », a dit M. Westerwelle. Le Parlement européen, de son côté, par le biais de son président, Jerzy Buzek, a exhorté les autorités algériennes « à ne pas céder à la violence et à respecter le droit de leurs citoyens à manifester pacifiquement ». Jerzy Buzek a demandé que « tous les manifestants sans exception soient relâchés immédiatement ».

Djamel B.

Tags: Algérie Etats-Unis Europe Manifestation

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir