mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Mauritanie, Maroc, Arabie Saoudite, Soudan

Les cas d’immolation se multiplient

23 janvier 2011

Les tentatives d’immolation par le feu, dans plusieurs pays arabes, se déroulent à une vitesse préoccupante, plusieurs personnes ayant succombé à leurs blessures.

Le geste de Mohamed Bouazizi, le jeune Tunisien qui s’était immolé en signe de protestation dans le village de Sidi Bouzid, qui a pratiquement provoqué « post mortem  » la fuite du président tunisien, après deux semaines de manifestations, est en train de se répandre comme une traînée de feu.

Samedi, le jeune Mauritanien qui avait tenté de mettre fin à ses jours en s’immolant par le feu, lundi à Nouakchott et avait été transféré au Maroc en raison de la gravité de ses blessures, est mort à Casablanca. Au Maroc, jusque là épargné par ce « virus » de l’immolation, un homme a tenté de se suicider par le feu vendredi, dans le centre du pays. Un autre cas au Maroc a eu lieu vendredi à Casablanca. C’était la première tentative de suicide par le feu signalée au Maroc après les récentes tentatives d’immolation dans plusieurs pays de la région, à la suite de la révolte en Tunisie. Au Sahara Occidental, un homme a aussi tenté de s’immoler par le feu. Plusieurs tentatives de suicide par le feu ont eu lieu au Maroc en 2004, 2008 et 2010, mais sans faire de mort.

En Algérie, le nombre est de huit tentatives d’immolation par le feu, la dernière en date s’étant déroulée, mercredi à El Oued, 24 heures après celle d’un jeune, mardi soir à Dellys, transféré au centre hospitalier de Douera. En outre, le premier cas d’une femme qui a tenté de s’immoler par le feu s’est déroulé, lundi à Sidi Ali Benyoub. Dans le monde arabe, plusieurs tentatives d’immolation par le feu ont été recensées depuis celle du Tunisien Bouazizi, en Egypte, au Soudan et même en Arabie Saoudite.

Selon l’AFP qui rapporte l’information, un homme de 65 ans qui aurait tenté de mettre fin à ses jours en s’immolant par le feu est décédé dans un hôpital du sud de l’Arabie Saoudite. L’homme serait décédé samedi à l’hôpital, mais la confirmation de l’immolation n’a pu être obtenue auprès des sources hospitalières ou de sécurité. Au Soudan également, un jeune homme de 25 ans a été hospitalisé, hier, avec des brûlures au deuxième degré, après s’être immolé par le feu. Al-Amin Musa Al-Amin, ouvrier du bâtiment, originaire du Darfour, s’est posté au milieu de la rue, dans un marché d’Omdurman, ville limitrophe de Khartoum, a versé de l’essence sur son corps et y a mis le feu, ont raconté à l’AFP des témoins, sans pouvoir donner les raisons de son geste. L’homme a été conduit à l’hôpital d’Omdurman, où il a été admis dans une unité de soins intensifs pour des brûlures au deuxième degré, selon des sources médicales. Ce phénomène de l’immolation est devenu, selon de nombreux observateurs, une nouvelle sorte de revendications dans le monde arabe, au Maghreb particulièrement.

Y.A

Tags: Émeute Maghreb

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir