vendredi 18 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Mostaganem : Un jeune s’immole par le feu

17 janvier 2011

Un jeune de 34 ans s’est immolé par le feu, hier devant le siège de la Sûreté de wilaya de Mostaganem, a-t-on appris auprès de cette instance sécuritaire.

Le jeune, sans emploi, s’est aspergé d’essence sur les parties inférieures du corps avant d’y mettre le feu. Des agents de la police sont aussitôt intervenus pour éteindre le feu. La victime a été évacuée par la Protection civile vers le service des urgences de haï Tijditt afin de recevoir les soins nécessaires, selon la même source. Le service de la police judiciaire de la Sûreté de wilaya de Mostaganem a ouvert une enquête sur les circonstances de cet incident.

Samedi, un homme de 27 ans s’est immolé par le feu après s’être aspergé d’essence devant le siège de la mairie de Boukhadra, dans la wilaya de Tébessa. La victime, père d’une fillette, à la recherche d’un emploi et d’un logement, entendait, par ce geste désespéré, « dénoncer l’attitude de mépris affichée à son égard par les élus de cette commune », selon des sources concordantes. Gravement brûlée, la victime a été transportée « dans un état critique » au centre hospitalo-universitaire (CHU) Ibn- Rochd de Annaba, a-t-on précisé à la Protection civile de Tébessa. A Jijel, les éléments de la Protection civile ont évacué, vendredi soir, un citoyen dont le haut du corps était brûlé au second degré, a-t-on appris, samedi, de source policière et de la Protection civile.

H. Saïd (27 ans) s’était présenté devant le siège de la 1re Sûreté urbaine de Jijel, le visage, la poitrine et les membres supérieurs en feu, a-t-on indiqué à la cellule de communication de la Sûreté de wilaya, précisant que des agents sont intervenus rapidement pour éteindre le feu à l’aide d’un extincteur. Aussitôt informés, les éléments de la Protection civile ont évacué cette personne brûlée au second degré à l’hôpital où elle est prise en charge, a indiqué un responsable de l’unité principale de ce corps constitué.

Les services de police et de la protection civile, joints par l’APS, n’ont pas été en mesure de préciser de quelle manière le feu a pris sur le corps de la victime, une enquête étant en cours pour le déterminer.

Tags: Algérie Émeute

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir