mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Des mandats de dépôt et des citations directes à l’est du pays

11 janvier 2011

70 émeutiers dont 10 mineurs ont été présentés en ce début de semaine devant le procureur de la République près le tribunal de Guelma, suite aux échauffourées violentes qui ont éclaté depuis la soirée du mercredi écoulé à Guelma, Héliopolis Belkheir, El Ferdjoud et Medjez Amar.

Des émeutes au cours desquel les des dégradations importantes ont été causées aux édifices publics et biens privés et une trentaine de policiers blessés. 30 jeunes manifestants majeurs ont été écroués et 40 autres ont fait l’objet d’une citation directe pour répondre de plusieurs chefs d’accusation notamment l’attroupement illicite, atteinte à l’ordre public, voies de faits contre les éléments de corps constitués, dégradations volontaires de biens publics et privés et rébellion caractérisée.

Dans la wilaya de Mila, la ville de Ferdjioua a retrouvé son calme après deux jours d’émeutes et d’affrontements dans plusieurs quartiers populeux. Dans l’après-midi d’avant-hier, de nombreuses personnes se sont rendues au tribunal où comparaissaient 31 inculpés dont neuf ont été placés sous mandat de dépôt pour incitation à la dégradation des biens publics. On signale de source judiciaire qu’aucun mineur n’a été gardé en détention. Dans les premières heures de la matinée d’hier, le climat de tension qui avait régné tout le long des deux jours s’est dissipé. A Tébessa, 105 arrestations ont été opérées et 8 personnes sont en état de fuite. Vingt individus ont été placés en détention préventive et 49 personnes comparaîtront directement devant l’instance judiciaire. 36 individus dont plusieurs mineurs ont été relaxés. A Constantine le calme est revenu, dimanche soir, et aucun incident n’a été signalé au cours de la nuit du dimanche à lundi et durant toute la journée d’hier. Ainsi, il a été même constaté que depuis dimanche matin, l’activité a repris normalement dans les établissements scolaires touchés par des actes de vandalisme. A ce sujet, le responsable de la cellule de communication de la direction de l’éducation de la wilaya, M. Gaouir, est intervenu hier à la radio régionale pour confirmer cette information en indiquant que les actes de destruction ont tout de même touché les équipements pédagogiques et administratifs de six établissements éducatifs à travers la wilaya. Dans ce cadre, il cite le lycée Boulmaiz Ali, le technicum Djabeur Ibnou Hayane et le nouveau technicum de la daïra de Zighou- Youcef, Le lycée Bouras Abderrahmane dans la daïra de Hamma-Bouziane, l’école Boublat Salah dans la daïra de Constantine et le lycée Haricha dans la commune de Ain- Smara, daïra du Khroub en précisant que ces établissements ont subi de gros dégâts mais continuent à fonctionner normalement.

De son côté, le directeur du commerce de la wilaya, M. Boularak, interrogé hier par la radio sur les mesures prises à son niveau pour contrôler l’application des décisions gouvernementales relatives à la protection du pouvoir d’achat du citoyen, a annoncé que 8 brigades spéciales d’inspection et de contrôle, ont été constituées cette matinée et sont déjà sur le terrain. « Nous sommes également intervenus auprès des grossistes et des détaillants pour leur demander d’appliquer les prix du sucre et de l’huile arrêtés par le gouvernement, mais il faut savoir que nous ne pouvons prendre aucune mesure coercitive car, selon les règlements encore en vigueur, nous ne pouvons les contraindre à appliquer les tarifs du sucre et de l’huile fixés ».

Il ajoute que la wilaya compte 234 commerçants de gros régulièrement inscrits auprès de ses services et beaucoup d’autres activent dans le secteur informel et a tenu à préciser que le rôle de la direction du commerce consiste à les sensibiliser au respect de ces décisions et à vérifier, auprès des producteurs que ces derniers respectent les engagements qu’ils ont pris avec le gouvernement de contribuer à faire baisser les prix de ces matières.

A noter que selon des sources fiables, 25 jeunes émeutiers ont été présentés tard dans la soirée du dimanche dernier au tribunal de Ziadia.

R. N. & correspondants

Tags: Algérie Émeute Procès

Source : Le Quotidien d'Oran

1 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

1 commentaire


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir