mercredi 23 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Algérie : Le calme s’installe à l’Ouest

11 janvier 2011
Algérie : Le calme s'installe à l'Ouest

Le calme semblait s’installer durablement hier à Oran et d’autres wilayas de l’ouest du pays, après près d’une semaine de tensions marquées par des heurts parfois violents entre policiers et émeutiers.

Les signes de cet apaisement ont été observés, en fait, depuis avanthier, journée marquant le début de semaine avec une reprise ordinaire de l’école pour les élèves des différents paliers et l’ouverture des magasins et autres administrations publiques. L’annonce des nouvelles mesures adoptées par le gouvernement en vue d’atténuer l’augmentation des prix des matières de première nécessité tels que le sucre et l’huile semble avoir eu l’effet escompté sur la population, même si les prix pratiqués sur ces deux produits étaient hier toujours à leur niveau antérieur à la décision gouvernementale. L’on s’attend toutefois à une entrée en vigueur effective des nouveaux prix fixés par le ministère du Commerce dès la semaine prochaine, souligne-t-on.

D’autre part, huit jeunes impliqués dans les émeutes qui ont ébranlé la capitale de l’ouest du pays ont été présentés, avant-hier, au tribunal de cité Djamel pour troubles à l’ordre public et attroupement. Cinq des mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt, deux sous contrôle judiciaire et le dernier a bénéficié de la liberté provisoire. Ces manifestants ont été arrêtés par les services des forces antiémeute qui avaient, pour rappel, ceinturé toutes les artères de la ville en empêchant les émeutiers d’accéder aux édifices publics. Un autre groupe de manifestants sera présenté également aujourd’hui au tribunal pour répondre des mêmes chefs d’inculpation retenues contre eux.

15 ÉMEUTIERS SOUS MANDAT DE DÉPÔT À BÉCHAR

Selon les services de la sûreté de wilaya de Béchar, le premier groupe composé de 29 personnes arrêtées vendredi dernier, premier jour des émeutes, a été présenté devant le procureur de la République dimanche en fin de journée. Le magistrat a placé quinze (15) d’entre eux sous mandat de dépôt et neuf (09) autres sous contrôle judiciaire. S’agissant des cinq (05) autres, essentiellement des mineurs, trois ont été remis aux responsables du centre de protection et de la sauvegarde de la jeunesse et les deux autres ont été placés sous contrôle judiciaire.

En ce qui concerne le deuxième groupe composé de 16 personnes, il devait être présenté hier devant la justice. Notons enfin qu’à l’exception de quelques échauffourées, la nuit de dimanche à lundi a été apparemment calme à Bechar.

DES COMMERÇANTS DE BÉNI-SAF DÉFENDENT LEURS BIENS

Parce que des émeutiers se sont transformés en casseurs, et très souvent en pilleurs, comme ce fut le cas dimanche soir sur une artère commerciale du centre- ville, et de crainte que ces derniers réitèrent leurs actes, des commerçants du centre-ville ont décidé de s’organiser afin de protéger leurs biens. Ils ont mis au courant les services concernés de leur intention, avant de se constituer en équipes de surveillance. Armés de moyens de défense (gourdins ou matraques), ils se disent prêts à intervenir au cas où leurs biens sont menacés. « Croyez-moi, dira un des commerçants, lui-même ancien membre d’une équipe d’élite, que les prochains pilleurs seront bien servis ».

Avant d’être relayé par son voisin : « Nous serions solidaires aussi longtemps que nécessaire ». Enfin, un autre acte de bravoure à saluer, celui de ces citoyens du quartier DUPLEX qui, armés de simples bâtons, ont réussi à empêcher, dans la nuit de samedi, des émeutiers de s’attaquer à des équipements publics.

Houari Barti, K.Assia, M.Bensafi & Roukbi A.

Tags: Algérie Émeute

Source : Le Quotidien d'Oran

2 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

2 commentaires

  • Algérie : Le calme s’installe à l’Ouest par ZAKARIABENTAHAR 11 janvier 2011 21:31

    الازمة ليست فقط ازمت زيت وسكر بل هي ازمت فساد فهناك قضية خطيرة لا يمكن السكوت عنهاوهي الانفجار الرهيب للاحياءالقصديرية على طول الشريط الساحلي للسهل الغربي بولاية
    عنابة من, 1200 بيت قصديري من سنة2009 -2010 الى 5000 بيت قصديري سنة 2011 حيث ان اصحاب هذه البيوت القصديرية لانعرفهم ولم يسبق لناان رايناهم في حينا فاغابهم من قرى مجاورة لمدينة عنابة ومدينة الطارف ,وحسب ما يشاع ان من احضرهم سماسرة بطواطؤ الجماعات المحلية مقابل 150000 دج للبيت القصديري لكي يحصلو بعدها على سكنات في ءاطار القضاء على البيوت القصديرية فباءي حق يدنسون حيناويلوثونه بهذا الكم الهائل من البيوت القصديرية,واين هي الرقابة, اين انت يارئيس البلدية, اين انت يا سيادةالوالي ., هل وجه عنابة السياحي هو تلك الاحياء القصديرية خاصة مع النفايات التي اصبحت البلدية لاتبالي بهاوما يزيد في الامراستغرابا هو نزول الخنازير بشكل عادي للرعي بين هذه النفايات فمن هو الخنزير صاحب البدلة الذي جعل من عنابة الجميلة مرعى للخنازير والكلاب الضالةالتي تشكل خطراعلى حياة المواطن بدلا من ءاعدامها

    Répondre à ce message

  • Algérie : Le calme s’installe à l’Ouest par mohammed 12 janvier 2011 08:04

    Ceux qui connaissent le système l’utilisent pour faire des profits personnels, partageants le gâteau,sans oublier de laisser quelques miettes pour qu’on soient des complices du système.Le vol est interdit en Islam, mais voler les voleurs est-il légitime ? ,il manque de la sérénité ,le contrôle,l’éducation ,la justice sociale et être bon seulement.

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir