lundi 23 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Bejaia, Tizi Ouzou Des affrontements et des édifices incendiés

9 janvier 2011

Dans la wilaya de Bejaia, les émeutes ont redoublé d’intensité hier dans plusieurs villes, notamment à Sidi Aïch, Amizour, El Kseur, Akbou et le chef-lieu de wilaya.

Ce dernier a été le théâtre d’affrontements très violents au niveau du quartier Polyvalent et devant le siège de la wilaya. Des centaines de jeunes manifestants ont tenté hier d’accéder de force à l’intérieur de l’édifice au moment où d’autres manifestants ont saccagé deux résidences universitaires. De même, le siège de l’agence BNP Paribas, de la CNEP ainsi que l’agence Mobilis ont été incendiés.

Au niveau de la ville de Sidi Aïch, à une quarantaine de km à l’ouest de Bejaia, ce sont le siège de l’APC et deux recettes des contributions qui ont fait les frais de la colère des émeutiers. Ces derniers continuaient d’affronter, hier en fin d’après-midi, les policiers devant le commissariat. A Amizour, le siège de la daïra ainsi que le tribunal ont été incendiés, a-t-on appris de sources locales. A El Kseur, les manifestants se sont acharnés sur la recette des contributions. Des centaines de jeunes ont par ailleurs harcelé, dans la nuit de vendredi à samedi, le commissariat de la ville par des jets de pierres.

Selon nos sources, toute la wilaya était en proie à des scènes de violence et de saccage des édifices publics en particulier. La RN 26, principal axe routier entre la wilaya de Bejaia et la capitale, est fermée depuis plusieurs jours. Dans la wilaya de Tizi Ouzou, des édifices publics, essentiellement des banques, ont été la cible des émeutiers au niveau des deux foyers de tension recensés vendredi et samedi.

En effet, selon des sources concordantes, une quinzaine de blessés ont été enregistrés dans les rangs des forces antiémeutes. Au moins trois agences bancaires, un centre payeur CNAS et l’agence Air Algérie ont été saccagés et pillés au niveau des quartiers des villes de Tizi Ouzou et Draa Ben Khedda alors que le calme régnait dans le reste de la wilaya jusqu’à hier dans l’après-midi.

Les forces de sécurité ont interpellé plusieurs émeutiers avant de les relâcher. Au niveau du chef-lieu de la wilaya, des affrontements ont été enregistrés entre forces de l’ordre et des jeunes au niveau de l’avenue Abane Ramdane et les quartiers « 20 Août » et « Le Mondial » depuis l’après-midi du vendredi. Celles-ci ont cessé dans la nuit du vendredi jusqu’à hier dans l’après-midi où des heurts ont repris au niveau de la grande rue au moment où une trentaine de jeunes s’en sont pris aux sièges des banques situés sur cette rue. Des affrontements qui ont duré près d’une heure au niveau de la ville de Tizi Ouzou. Les mêmes scènes d’émeutes ont été signalées hier dans l’après-midi à Draa Ben Khedda où les locaux de l’agence de la BADR ont été attaqués par des manifestants.

A Tizi Ouzou, peu après 16 heures, des affrontements ont éclaté au niveau des sièges de la BNA, la CNEP de la grande rue et la BADR de la rue Mohand Saïd Ouzeffoune mais de moindre intensité. Les manifestants s’en sont pris aux bureaux de l’ex-ACTEL et à un point de vente de l’entreprise de meubles de Taboukert, situé en face de la mairie pour les saccager.

Z. Mehdaoui & Naït Ali H.

Tags: Algérie Tizi Ouzou Émeute

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir