mercredi 13 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

LES PRODUCTEURS D’HUILE LA BELLE, SAFIA, ZINOR ET AFIA ANNONCENT

Pas d’augmentation des prix en attendant une régulation équitable

8 janvier 2011
Pas d'augmentation des prix en attendant une régulation (...)

Les producteurs d’huile de l’Association de la filière algérienne des oléagineux (AFAO) ont décidé, à partir d’hier, de ne pas augmenter les prix de l’huile. Il s’agit de La Belle, Safia, Afia et Zinor. Dans un communiqué, ces producteurs ont convenu, après une entrevue avec le ministre du Commerce, de « surseoir à toute augmentation de prix, et ce jusqu’à la mise en place par les pouvoirs publics d’un dispositif de régulation équitable ».

Selon eux, ces mesures traduisent l’engagement fort à « être aux côtés du citoyen et des pouvoirs publics dans des moments aussi délicats ». Les producteurs de l’AFAO ont clairement indiqué que le réseau distributeur de leurs marques « continue de fonctionner selon les règles habituellement appliquées ». Pour affermir leur position, les mêmes producteurs ont appelé tous les opérateurs de la chaîne de distribution à « soutenir et à accompagner cette démarche, en appliquant immédiatement et sans condition cette baisse de prix ». Pour remédier à ce genre de hausses des prix, un membre de cette association a suggéré l’introduction par l’Etat d’une aide pour soutenir le prix des produits de première nécessité dès que ces derniers atteignent un certain seuil. A titre d’exemple, l’Etat peut fixer, a-t-il dit, un seuil de 130 DA pour le litre d’huile et intervenir pour payer la différence pour les opérateurs économiques dès que le prix dépasse ce seuil. Ces producteurs ont tenu à clarifier que « cet acte citoyen, fait au détriment de la rentabilité des entreprises, vise à conforter et à soutenir les pouvoirs publics dans la mise en œuvre de solutions durables ».

Ils ajoutent qu’« il est attendu que les opérateurs de la filière, conjointement avec les pouvoirs publics, vont s’atteler immédiatement à apporter une solution durable, économiquement viable pour les opérateurs et protégeant le pouvoir d’achat des citoyens ». Une autre mesure confortée par ces producteurs est celle relative au paiement par chèque. Dans un communiqué, ces opérateurs ont précisé qu’« ils n’avaient appliqué pour le moment aucune mesure relative au paiement par chèque pour les montants dépassant 500 000 DA ». Dans ce sens, ils considèrent qu’« ils n’ont pris aucune procédure de distribution, ni introduit d’exigences nouvelles dans la constitution de dossiers clients, en rapport avec les dispositions du décret 10-81 fixant à 500 000 DA le seuil applicable aux opérations de paiement ». Par conséquent, les opérateurs ont jugé qu’« il n’y avait aucune urgence en la matière, le texte (relatif au paiement par chèque) entrant en vigueur le 31 mars 2011 ».

Rappelons que la décision d’introduire de nouveaux dossiers d’achat pour les clients a été dénoncée par le ministre du Commerce, estimant que cette procédure est illégale, visant à perturber le marché des produits de base. D’ailleurs, les producteurs de l’AFAO ont réagi de la même façon sur cette considération en affirmant qu’« un opérateur ayant mis en application un nouveau dispositif commercial (exigence de nouveaux dossiers clients) a amené des dysfonctionnements dans la chaîne de distribution, qui se sont traduits, dans la précipitation, par des problèmes de disponibilité des produits et conséquemment par une augmentation non maîtrisée des prix ».

F. Abdelghani

Tags: Algérie Émeute Prix Huile

Source : Le Jeune Independant

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir