lundi 21 août 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Le ministre de l’Intérieur fait le bilan des émeutes

Algérie : Deux morts et plus de 300 blessés

8 janvier 2011
Algérie : Deux morts et plus de 300 blessés

Deux personnes ont été tuées et plus de 300 autres ont été blessées depuis jeudi dans les actes de violence ayant touché plusieurs villes du pays, a indiqué hier le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, M. Daho Ould Kablia.

« Le premier mort a été déploré à Aïn Lahdjel, dans la wilaya de M’sila. Il s’agit d’un jeune qui a été tué par balle, au moment où il tentait de faire irruption dans un commissariat de police », a précisé M. Ould Kablia dans une déclaration à la chaîne III de la Radio nationale. « Le deuxième mort a été enregistré dans la ville de Bousmaïl, dans la wilaya de Tipasa. Il est mort à l’hôpital des suites de blessures », a-t-il ajouté, précisant que « circonstances de cette mort restent à élucider ».

« Il a été retrouvé dans la rue blessé, le médecin légiste a constaté sa mort suite à des blessures reçues à la tête, mais les causes du décès ne sont pas encore élucidées ». Une source médicale avait auparavant indiqué à l’AFP que cette victime serait décédée après avoir reçu en pleine figure une bombe lacrymogène. « Les actes de violence ont également fait 320 blessés parmi les forces de sécurité, y compris la police et la Gendarmerie nationale, et moins d’une centaine parmi les jeunes », a encore indiqué le ministre. Il a estimé que les actes de violence constatés à travers des villes et localités du pays sont des « agissements criminels » à travers lesquels les jeunes se sont attaqués à des édifices publics et ont pillé des commerces, a-t-il affirmé.

Pour le ministre, ces actes obéissent à des « instincts revanchards » car, a-t-il expliqué, les auteurs (des jeunes) « n’ont rien à voir avec les problèmes économiques ». Il a indiqué que des interpellations ont eu lieu, et les tribunaux seront saisis à cet effet, soulignant que ces actes ne sauraient rester impunis. De son côté, le procureur de la République près le tribunal de Sidi Aïssa a ordonné hier l’ouverture d’une enquête préliminaire à la suite du décès vendredi soir d’un citoyen à Aïn Lahdjel, dans les actes de violence qui ont touché la wilaya de M’sila. « A la suite du décès d’un citoyen enregistré à Ain Lahdjel, suite aux événements vécus dans la circonscription de compétence de la cour de M’sila, le procureur de la République près le tribunal de Sidi Aïssa a ordonné l’ouverture d’une enquête préliminaire », indique un communiqué de la cour.

Le procureur a également ordonné de « pratiquer une autopsie afin de déterminer les causes du décès, et prendre les mesures légales à la lumière de l’examen nécropsique », ajoute le texte parvenu à l’APS.

D. Z.

Tags: Algérie Émeute

Source : Le Jeune Independant

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir