vendredi 20 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

Cinquante harraga interceptés près des côtes espagnoles

2 janvier 2011
Cinquante harraga interceptés près des côtes espagnoles

Les services de secours mariti me espagnols ont intercepté, durant la nuit du vendredi à samedi, cinquante immigrants algériens.

Selon les médias espagnols cités par l’AFP, les harraga, parmi eux des enfants mineurs, étaient à bord de quatre embarcations et ont été interceptés près des côtes de la province de Murcia, dans le sudest de l’Espagne. Les 50 Algériens sont en bonne santé et devront être rapatriés par la police espagnole.

Tout semble dire que les harraga choisissent les jours de fête pour accomplir la traversée. Pour eux, durant les jours de fête, la vigilance des services de sécurité et à leur tête les gardes-côtes diminue, et c’est donc une période propice pour rejoindre l’autre rive de la Méditerranée en masse. Les harraga ont aussi profité du retour du beau temps pour tenter de faire leur traversée. En effet, à l’occasion de la célébration de la fête religieuse de Mouharam, qui a coïncidé cette année avec le 7 décembre dernier, pas moins de 101 harraga ont été interceptés par les gardes-côtes. Ce « contingent » de harraga se trouvait à bord d’une quinzaine d’embarcations de fortune et avait pris la mer séparément à partir de différentes plages situées sur le territoire de la daïra d’Aïn El Tuck, Oran.

Il s’agit là d’un record encore jamais égalé dans cette région en terme de nombre de candidats interceptés en une seule opération. Ces derniers, de différents âges et couches sociales, étaient originaires de plusieurs villes du pays, dont la plupart demeurent dans les villages côtiers. Malgré la baisse du flux migratoire en 2008 et 2009 vers l’Espagne à cause de la crise économique, la fin de l’année 2010 a connu une activité importante de ce fléau pour lequel tous les pays européens se sont mobilisés pour lutter contre. Les arrivées en Espagne, considérée comme l’une des grandes portes d’entrée européenne pour l’immigration clandestine depuis l’Afrique, ont chuté d’environ 25% en 2008 puis de 45% en 2009, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur.

Durant le mois de septembre dernier qui marque le prolongement de l’été avec des conditions météorologiques favorables à l’immigration clandestine, l’Espagne a intercepté 324 immigrés clandestins, parmi eux 173 « harraga » d’origine algérienne.

J. Boukraâ

Tags: Espagne Immigration Harraga

Source : Le Quotidien d'Oran

1 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

1 commentaire

  • combien ils ont depense ces pauvres gens tout ca pour etre rapatrie ? C’est la faute des gouverneurs Algeriens, ils ont qu’a negocier avec l’europe, faire un systeme d’assurance avec la garantie de l’etat algerien puisqu’ils en ont les moyens, si le gouvernement algerien devient responsable de ses citoyens et les prend totalement en charge a l’etranger, l’europe sera moins reticente a leur delivrer des visas, et au moins ils pourront voir de visu la vie en europe et comme ils verront qu’il n’y a plus rien a y prendre, ils repartiront chez eux de leur plein gre.

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir