mercredi 13 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Nationale>

FLN

Algérie : Belkhadem demande aux « redresseurs » de s’excuser

26 décembre 2010
Algérie : Belkhadem demande aux « redresseurs » de (...)

Le SG du FLN Abdelaziz Belkhadem a, dans une conférence de presse animée hier au siège du parti à Hydra, affirmé que son parti est loin de présenter un quelconque signe de crise. Il positive la contestation qui s’est manifestée après le renouvellement des kasmas et l’installation de nouveaux bureaux et SG.

Selon lui, il s’agit plutôt « d’un signe de bonne santé du parti ». En vainqueur de la tempête qui a secoué son parti depuis l’été dernier et affichant une grande satisfaction, Abdelaziz Belkhadem dira que le Comité central (CC), dans sa troisième réunion, a regroupé plus de monde qu’à aucun moment par le passé. 321 présents sur les 351 que compte le CC avec 13 absences justifiées et 17 non justifiées.

Il précise à propos du dernier chiffre qu’il s’agit de redresseurs qui ont préféré porter leur contestation en dehors des structures du parti. « S’il s’agissait pour eux d’un débat d’idées, ils l’auraient étalé au comité central et qu’ils soient les bienvenus ». Mais, ajoute-t-il, « il s’est agi là de visées fractionnelles que ne nous tolérons pas ». Il précisera que parmi ces absents (non justifiés) se trouvent des militants « mécontents » dont la contestation a trait à une partie des membres composant le bureau politique du FLN, à l’exemple de Abdelkader Hadjar. S’agissant des deux principaux animateurs de cette contestation (l’on comprend qu’il s’agit de El-Hadi Khaldi et Mohamed Séghir Kara), il est précisé que leurs activités au FLN ont été gelées lors de la dernière session du CC du parti. Mohmoud Khoudri, ministre des Relations avec le Parlement et Mohamed Bourayou ont été destitués de leur responsabilité au sein de la commission de discipline par le comité central dans sa dernière réunion à Zeralda.

Belkhadem appellera, tout de même, les animateurs du mouvement de contestation à rejoindre le parti. « Je n’ai rien contre eux, qu’ils viennent s’excuser », a-t-il lancé. Il précise que le FLN a toujours été ouvert et qu’il y a lieu pour chacun de s’imposer par des idées et par une base qui finira par l’emporter et non pas en usant des manoeuvres.

Répondant aux questions de l’assistance, Abdelaziz Belkhadem dira, à propos du soutien du FLN à la candidature de Abdelaziz Bouteflika aux élections de 2014, que « nous lui apportons notre soutien, car il s’agit du président de notre parti que nous soutenons  ». Et d’ajouter avec ironie « par là, nous voulons dire aux autres de ne pas trop fatiguer leurs étalons avant la course finale ». Il poursuit « ne nous éloignons-nous pas du plus proche pour courir derrière celui qui est loin de nous ? »

Salah-Eddine K.

Tags: FLN Abdelaziz Belkhadem

Source : Le Quotidien d'Oran

2 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

2 commentaires

  • quel vertueux ce monsieur Belkhadem !!!

    Répondre à ce message

  • Le parti unique n’a jamais donné naissance à aucune démocratie dans le monde entier, c’est le pluralisme et la diversification des opinions qui engendrent la liberté d’expression et la créativité qui font que le pays soit vraiment développé sinon au moins en voie de développement à condition d’instruire le peuple et ne pas le pousser à fuir son pays pour d’autres cieux plus cléments, alors qu’on voit que la plupart des pays Arabes sont en voie de SOUS développement et l’Algérie est le meilleurs exemple même si’il possède un potentiel humain extraordinaire et de la matière grise et première à en revendre, ses décideurs ne veulent pas lâcher le morceau ou la poule aux oeufs d’or. A bon en tendeur Salut.

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir