mercredi 18 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Internationale>

Le Maroc mobilise ses troupes à la frontière algérienne

Le roi Mohamed VI joue avec le feu

2 décembre 2010

Le roi du Maroc, Mohammed VI, aurait décidé d’engager une action dangereuse et périlleuse pour lui et son pays en plaçant son armée, stationnée le long de la frontière avec l’Algérie (Tindouf et Béchar), en état d’alerte maximale.

Depuis plusieurs semaines, le souverain chérifien tente par tous les moyens de faire bouger les lignes. Devant ses multiples déboires avec le Front Polisario, il s’en prend directement à l’Algérie.

Le cirque diplomatique a commencé, rappelons-le, lorsque le roi du Maroc - qui a tout tenté jusque-là sans pouvoir réussir dans son entreprise de déstabilisation du voisin algérien - a actionné sa machine de guerre médiatique qui s’en est d’ailleurs donné à coeur joie pour stigmatiser et vilipender l’Algérie. Elle a relayé des accusations agressives envers l’Algérie et publié des articles à la limite de l’indécence. Ces écrits n’ont épargné ni le Président ni les institutions du pays. Voyant que cette tentative a échoué, il a ordonné à ses concitoyens de marcher jusqu’à la frontière avec l’Algérie.

Du côté algérien, la « provoc » était peut-être de « mauvais goût », mais elle n’a pas réussi à faire réagir les autorités algériennes qui l’ont accueillie avec un calme olympien. Dans une seconde phase, le roi Mohammed VI fait sortir ses sujets à travers l’Europe pour manifester devant les ambassades algériennes. Peine perdue. Il décide alors de faire sortir dans les rues la population marocaine dans une entreprise de manipulation digne de Goebbels.
Selon une note urgente transmise récemment par la CIA à la Maison-Blanche et au département d’Etat, « les Marocains ont mis leurs forces armées en alerte maximale dans le sud du pays et ils s’apprêtent à en découdre avec le Polisario si jamais celui-ci tente la moindre opération militaire contre le Maroc ». Ces derniers jours, les câbles qui proviennent à Langley – siège de la CIA –depuis Rabat, Alger et Madrid ne sont pas du tout rassurants.

Ils parlent de la soudaine montée de tension entre l’Algérie et le Maroc. « Les experts de la CIA sont quasiment certains que l’armée marocaine ripostera avec beaucoup de détermination et pourrait même utiliser le droit de poursuite à l’encontre du Polisario dans le territoire algérien », ajoute-t-on. Les hautes autorités marocaines auraient demandé à l’état-major des FAR quelles seraient les conséquences « réalistes » d’un tel scénario. Le roi Mohammed VI qui est entouré de conseillers va-t-en-guerre doit impérativement faire le ménage autour de lui au risque de voir cette aventure lui éclater en pleine figure.

Il convient de signaler enfin que de plus en plus de voix commencent à s’exprimer à l’intérieur du pays qui revendique clairement l’établissement d’un régime républicain. La fille de cheikh Yacine a publiquement soutenu cette revendication en souhaitant la « disparition à brève échéance de la monarchie ». Selon elle, les Marocains « sauraient se passer de Mohammed VI ».

Mahmoud Tadjer

Tags: Algérie Maroc Sahara Occidental

Source : Le Jeune Independant

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir