mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Internationale>

Violences contre les Sahraouis : Le Parlement européen demande une enquête

26 novembre 2010

Le Parlement européen a condamné jeudi les violentes interventions des forces de sécurité marocaines le 8 novembre dernier contre le camp de Gdeim Izik, installé par les Sahraouis près de Laâyoune occupée pour protester contre leurs conditions de vie et l’absence de solution pour la tenue d’un référendum d’autodétermination au Sahara Occidental.

Jeudi, les eurodéputés ont été très clairs sur cette question en adoptant une résolution qui condamne « fermement les violents incidents » qui se sont produits dans le camp de Gdeim Izik. Exprimant sa « profonde préoccupation face à la nette détérioration de la situation au Sahara Occidental », le Parlement considère que les Nations unies constitueraient l’organisation « la plus à même de mener une enquête internationale indépendante en vue de clarifier les événements, les décès et les disparitions » après l’intervention des forces de sécurité marocaines pour démanteler le camp de Gdeim Izik. Tout en « regrettant les atteintes à la liberté de la presse et de l’information auxquelles ont été exposés de nombreux journalistes européens », les eurodéputés demandent au Maroc d’autoriser la presse, les observateurs indépendants et les organisations humanitaires à « accéder librement au Sahara Occidental et à y circuler en toute liberté ». En outre, ils insistent, également, sur la « nécessité d’inviter les organes des Nations unies à proposer l’instauration d’un mécanisme de surveillance des droits de l’homme au Sahara Occidental ».

Par ailleurs, la résolution des eurodéputés rappelle le soutien de l’Europe à la reprise des pourparlers entre les parties au conflit (Maroc et Front Polisario) en vue de parvenir à une « solution juste, durable et mutuellement acceptable, qui soit conforme aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies » et demande à l’UE « d’exiger du royaume du Maroc qu’il se conforme au droit international en ce qui concerne l’exploitation des ressources naturelles au Sahara Occidental ».

Pour de nombreux eurodéputés, la résolution place en fait les Nations unies dans une nouvelle position par rapport aux événements du 8 novembre à Laâyoune occupée : une position qui ne doit plus être celle du déni de justice pour un peuple spolié de sa liberté, et que l’envoi d’une mission d’enquête onusienne ne soit plus empêché par un droit de véto qui, souvent, protège les agresseurs. Le député (espagnol) du groupe de gauche, Willy Meyer, estime que l’adoption d’une telle résolution est en soi une « performance » et intervient « au grand dam de l’administration marocaine qui a dû user de pressions pour que cette question ne soit pas portée à l’hémicycle européen ».

Pour la députée des Verts Nicole Kinelson, l’adoption d’une telle résolution est une « avancée » du fait, surtout, que l’UE « réclame, désormais, une commission d’enquête internationale, sous les auspices de l’Onu, pour faire la lumière sur ce qui s’est passé à El- Ayoun occupée ».

Le représentant du Front Polisario en Europe, M. Ahmed Beissat, avait affirmé dans un communiqué rendu public que la résolution adoptée par le Parlement européen sur le Sahara Occidental est une « vive condamnation des crimes marocains contre les civils sahraouis ». Il a estimé que la résolution contenait les « principaux » éléments devant permettre au PE de « contribuer grandement à la poursuite de la paix et de la justice au Sahara Occidental ».

Par ailleurs, plusieurs élus européens de gauche se sont indignés du fait que le chef de la diplomatie marocaine, Taeib Fassi Fihri, s’est rendu la semaine dernière à Bruxelles pour donner aux chefs des groupes politiques du Parlement européen des « éclaircissements » sur les événements du 8 novembre. « Pour une fois, les pressions du Maroc n’ont pas triomphé », s’est félicité à ce propos M. Romeva i Rueda. « Il faudrait dire au royaume du Maroc qu’ici, ce n’est pas son parlement », a ajouté Willy Meyer (extrême gauche). « Cette intrusion permanente de l’administration marocaine dans notre institution, c’est inacceptable », a-t-il ajouté. Le Parlement a ajouté, dans sa résolution, que les « Nations unies constitueraient l’organisation la plus à même de mener une enquête internationale indépendante en vue de clarifier les événements, les décès et les disparitions » survenus au camp de Gdeim Izik. Plus d’une dizaine de Sahraouis ont été tués, certains sous la torture ou par balles, et des centaines de blessés durant ces incidents.

La semaine dernière, le Conseil de sécurité de l’Onu avait refusé d’envoyer une mission d’enquête sur ces événements, la France ayant fait prévaloir son droit de veto.

Yazid Alilat

Tags: Maroc Europe Affrontement Sahara Occidental

Source : Le Quotidien d'Oran

5 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

6 commentaires

  • Le Maroc est très fort que vous par la solidarité entre notre roi que dieu l’assiste et notre peuple, o n’a bien espérer que vous resservez cette effort pour le développement de notre peuple algérien frère qui grève de fin, par ailleurs les militaires qui gouverne l’Algérie gaspillent les fortunes de ce pays pour la trahison de la communauté international a fin de changer l’image de l’histoire, pour conclure je veut bien vous dire une chose qui vous plais beaucoup.
    ( UN JOUR LE FEU SA MAJESTÉ HASSAN DEUX A DIT LE SUIVANT : LE MAROC EST DANS SON SAHARA ).

    Répondre à ce message

  • et chouha le scandale des photos prises à gaza en palestine des enfants tués par israel, l’espagne les a utilisés pour nuir à l’image du maroc, et l’algérie fait tout aussi pour nuir au maroc. vous laissé vos problémes (pauvreté, analphabétisme, corruption...) et vous voyé que le maroc, wouaw...

    Répondre à ce message

  • Nous Marocains (Musulmans et Juifs et toutes autres confessions : Arabes, Berbères, Sahraouis et Africains) et fiers de l’être, DENNONCONS :
    1- L’Espagne pour les casses faites au Maroc :
    * Mers et Terres (Pêche, Mines, Agriculture, Eau,)
    * Exportations marocaines vers l’UE ;
    * Ressortissants marocains en Espagne ;
    * Villes marocaines occupées au nord du Maroc ;
    * Atteintes à l’image du Maroc en vue de l’exploiter d’avantages ;
    * Etc
    2- L’Algérie pétrolière et militaire jalouse du royaume du Maroc démocratique pour avoir emprisonné les sahraouis marocains à Tindouf (Ancienne région marocaine)depuis 1975
    3- La résolution AVEUGLE du parlement européen
    Vive le Maroc et Mort à nos ennemis

    Répondre à ce message

  • Réponse de masmar ali à un marocain
    Sans vous connaitre personnellement, je vous ai d’emblée pris en sympathie, parce qu’apparemment vous sembleriez débattre du problème du Sahara occidental en épousant étroitement, la thèse des gouvernants officiels marocains. Laquelle thèse est reprise à bras le corps, par les chefs de partis , la presse parlée et écrite marocaine et qui ont , pendant toute la durée du conflit, vieux de 33 ans, incriminé sur toutes les places publiques l’Algérie et sa diplomatie pour s’ être dressée contre son voisin et frère de coeur et de raison d’avoir fait obstruction , quelque part à l’application des résolutions pertinentes des nations unies qui malheureusement, n’ont pas dévié d’ un iota quant aux prescriptions d’ une consultation des populations sahraouies et ont de tout temps , depuis 1975 et à aucun moment reconnu ni parvenu à établir la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental
    Ces mêmes nations unies et leurs experts dans la réhabilitation des frontières et leur intangibilité, maîtrisent parfaitement le processus historique sahraoui et connaissent les tenants et aboutissants du dossier , depuis l’occupation espagnole, débutée à partir des années 1880 jusqu’ en 1975, date de fin de colonisation et arrivée en force des troupes militaires marocaines qui ont mis main basse sur ce territoire, sous la couverture d’une pseudo marche verte organisée par la monarchie alaouite pour permettre au peuple marocain du sud de le recouvrer ses provinces du sud , avec un message du roi , en direction de l’Algérie ‘’ mon cher peuple ton armée te protégera ‘’ .Après, la mort de franco en 1975, et la période d’instabilité vécue par l’Espagne, Il s’en est suivi un partage pure et simple de cette ancienne colonie, entre le royaume du Maroc et la république islamique de Mauritanie de Mokhtar Ould Dada. La résistance des sahraouis sous la conduite du front POLISARIO a contraint la Mauritanie à abandonner la politique du fait accompli en restituant la partie occupée temporairement au profit du Maroc qui a fini par tout annexer.
    A propos du Sahara occidental,mon ami Elmaghribi continuons à en parler , mais de manière objective , sans passion, en ôtant toutes les œillères que la guerre froide, créée et entretenues par les 2 blocs, nous a imposées, pour nous empêcher de nous ouvrir sur le monde et découvrir comment ailleurs , pour le règlement d’un tel conflit le projet est soumis à la volonté des peuples qui viennent s’exprimer et décider , en toute liberté, sans contrainte, ni persécution. Les sahraouis et tous les pays épris de paix et croyant en la liberté universelle sont fortement unanimes sur le principe des peuples de disposer de leur devenir eux mêmes .
    Par ailleurs, je vous invite, mon ami Elmaghribi à relire ce que préconise la cour internationale de Justice,qui est une institution indépendante . Les conclusions et les résultats des derniers travaux d’investigation sur les liens prétendues du Maroc avec les sahraouis ne souffrent d’aucune ambiguïté ‘’ les liens d’allégeance n’étaient pas de nature à retirer aux populations du Sahara occidental leur droit à l’autodétermination et donc qu’ils ne donnaient pas de droit de souveraineté du Maroc sur le territoire’’-------------------------------------------------------------------------
    D’autre part, lors d’un sommet africain réuni en 1981 , ce n’est pas uniquement l’Algérie et sa diplomatie, mais c’est une très grande majorité de pays du continent présents à ce sommet , qui ont reconnu la légitimité de la république sahraouie et ont demandé son adhésion au sein de l’organisation africaine-----------------------------------------------. Depuis l’admission des sahraouis à l’OUA, le Maroc a préféré pratiquer la politique de la chaise vide, en ironisant et en qualifiant ses sommets de ‘’ réunions de tam tam ‘’
    Mon ami Elmaghribi, si nous évoquions, sans détours, les territoires de Ceuta et Melilla, sous occupation espagnole depuis le temps des temps, pourriez vous apporter toute la lumière sur le fait que le Maroc n’ait exprimé aucune revendication ou organisé une marche verte pour récupérer ces territoires comme il l’a fortement essayé de faire pour annexer une territoire qui ne lui appartient pas.. A ce que je sache Ceuta et Melilla relèvent, sans équivoque de la souveraineté marocaine. Mais vous avez abdiqué à la ‘’La loi du plus fort est toujours la meilleure’’ comme disait la Fontaine et vous avez cherché à montrer vos muscles face au faible peuple sahraoui. Ce dernier, vous a cité lui aussi, La Fontaine et sa fable ‘’’ du chêne et du roseau qui dira au puissant chêne :’’ je plie mais je ne romps pas’’-------------------------------. Vous vous acharnez sur l’Algérie qui n’a jamais revendiqué un seul pouce sur le territoire sahraoui et qui n’a fait que défendre le principe de l’autodétermination des peuples et qui a été accepté par tous les pays qui ont colonisé le continent africain .
    En définitive , la solution pacifique et diplomatique pour régler radicalement ce conflit comme le préconise l’organisation des nations unies, qui n’a que trop perduré ,serait que le royaume du Maroc et ses organisations de masses et sa presse écrite et parlée se doivent de s’atteler pour s’inscrire dans une logique de décolonisation et promouvoir l’organisation d’un référendum sous l’égide des nations unies pour permettre aux sahraouis de décider eux mêmes de leur sort , entre deux alternatives, soit leur rattachement au royaume ,soit leur indépendance totale---------------------------------------

    Répondre à ce message

    • je croix que vous avez oublier une partie de l’histoire de la civilisations Marocain avant les Alouits, est ce qu’un peuple frère comme vous algériennes se permets de faire la même chose en 1975 que les européenne en vers les juifs ds les années 40 ?
      NE RÉPONDEZ PAS AVEUGLEMENT
      la guerre de ISLY 1840 contre les français.....et d’autres......histoires.......
      je croix que vous n’êtes pas bien placer pour parler du Sahara Marocain.

      nous Marocains nous tenons à nos territoires y compris le Sahara.

      Répondre à ce message

  • au Sahara ils n’y as rien comme mines !! tous ce qu’il y a c’est des restes de caca des chameaux que les champignons arabes qui ce déplace un jour sur le Sahara marocain comme des gitons de l’Afrique de nord ont laisser laba !!, ben. vous les polisar retourner chez vous a l’est, en Arabie saoudite, ou vous étiez venu un jour !!, le Sahara est une terre berbère amazigh et marocaine il sera jamais une terre arabe polisar machin ; !!
    et si l’Algérie cherche a défendre des peuples et leurs liberté !! ils ont qu’as défendre le peuple kabyle et leur donner sont indépendance, c’est un peuple origine de ses terre, occuper par les arabes d’Alger. ça c’est plus juste que d’inventer une histoire d’une république arabe saharienne !! qui n’as jamais exister dans l’histoire, c’est une honte !!

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir