mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Internationale>

Etats-Unis

Coran brûlé : montée des périls

7 septembre 2010

La violence ciblant l’Islam et les mu sulmans est à son paroxysme aux Etats-Unis. Après les incessantes et terribles campagnes perpétrées par les extrémistes de tous bords, d’autres milieux dits « religieux » ont pris le relais pour s’attaquer à la religion musulmane.

Dernier acte gravissime en date : une église baptiste de Floride appelée Le Dove World Outreach Center, (atteindre un monde de paix) compte brûler en public un exemplaire du Coran devant ses portes à Gainesville, à l’occasion du neuvième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001. Cette « église » invite du coup d’autres centres religieux à en faire autant, pour « se souvenir des victimes des attentats ».

Ce sinistre projet a été dénoncé par les associations musulmanes. Un tel projet d’agression marquerait une hausse inquiétante de l’islamophobie aux Etats-Unis. Une centaine de musulmans avaient manifesté, fin août, devant l’ambassade des Etats-Unis à Jakarta et menacé de déclencher une guerre sainte si cette église mettait à exécution son projet. L’organisation des droits de l’Homme Charles Charlie activant en Californie appelle, de son côté, à des manifestations de rue pour protester contre ce sinistre projet de brûler le livre sacré du Coran.

Cette ONG mène une campagne sur Internet pour contrer l’offensive agressive menée par cette sinistre église. Pour « justifier un tel projet ignoble de brûler le Coran, le pasteur Terry Jones, qui organise la manifestation a tenu des propos offensant gravement l’Islam et la Chariâa. Des propos que nous pouvons reproduire dans ces colonnes. Ce dernier prétend par ailleurs que son église avait « reçu des menaces de mort de groupes jihadistes ».

Face à ce projet extrêmement graLa violence ciblant l’Islam et les mu sulmans est à son paroxysme aux Etats-Unis. Après les incessantes et terribles campagnes perpétrées par les extrémistes de tous bords, d’autres milieux dits « religieux » ont pris le relais pour s’attaquer à la religion musulmane. Dernier acte gravissime en date : une église baptiste de Floride appelée Le Dove World Outreach Center, (atteindre un monde de paix) compte brûler en public un exemplaire du Coran devant ses portes à Gainesville, à l’occasion du neuvième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001. Cette « église » invite du coup d’autres centres religieux à en faire autant, pour « se souvenir des victimes des attentats ». Ce sinistre projet a été dénoncé par les associations musulmanes. Un tel projet d’agression marquerait une hausse inquiétante de l’islamophobie aux Etats-Unis. Une centaine de musulmans avaient manifesté, fin août, devant l’ambassade des Etats-Unis à Jakarta et menacé de déclencher une guerre sainte si cette église mettait à exécution son projet. L’organisation des droits de l’Homme Charles Charlie activant en Californie appelle, de son côté, à des manifestations de rue pour protester contre ce sinistre projet de brûler le livre sacré du Coran.

Cette ONG mène une campagne sur Internet pour contrer l’offensive agressive menée par cette sinistre église. Pour « justifier un tel projet ignoble de brûler le Coran, le pasteur Terry Jones, qui organise la manifestation a tenu des propos offensant gravement l’Islam et la Chariâa. Des propos que nous pouvons reproduire dans ces colonnes. Ce dernier prétend par ailleurs que son église avait « reçu des menaces de mort de groupes jihadistes ».

Face à ce projet extrêmement grave, des réactions en cascade ont été enregistrées de par le monde. En Afghanistan, le commandant des forces internationales, le général David Petraeus, a affirmé que si une église américaine mettait à exécution son projet de brûler publiquement un exemplaire du Coran, le 11 septembre, cela mettrait en danger les soldats américains. « Cela servirait la propagande des talibans et aiguiserait le sentiment anti-américain dans le monde musulman, a averti le général américain David Petraeus.

« Je suis très inquiet des répercussions possibles dans l’hypothèse où ils brûleraient un Coran », a-t-il affirmé. « Cela pourrait mettre en danger à la fois les troupes et l’effort global en Afghanistan  », a soutenu le commandant en chef de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) de l’Otan et des forces américaines en Afghanistan. « C’est précisément le genre d’actions que les talibans utilisent et cela pourrait engendrer de grands problèmes, partout dans le monde où nous sommes présents aux côtés de la communauté musulmane  », a-t-il poursuivi. « La moindre rumeur que cela pourrait avoir lieu a provoqué des manifestations », a encore affirmé ce général. Lundi soir, environ 200 hommes ont manifesté une heure sans violence devant une mosquée de Kaboul aux cris de « Mort à l’Amérique » et « Longue vie à l’Islam », dénonçant par anticipation le projet de profanation du Livre sacré. Le pasteur de cette église, Terry Jones, a estimé que les inquiétudes de M. Petraeus étaient « légitimes  ». Mais dans un communiqué au Wall Street Journal, le pasteur a ajouté : « Nous devons envoyer un message clair aux radicaux musulmans.

Nous ne serons plus contrôlés et dominés par la peur et les menaces ». Fin août, une centaine de musulmans ont manifesté devant l’ambassade des Etats-Unis à Jakarta et menacé de déclencher une guerre si cette église américaine mettait à exécution son sinistre projet. Par le passé, des profanations du Coran par des soldats américains, en Afghanistan et en Irak, avaient provoqué des manifestations d’indignation et de condamnation de la part des musulmans. Le 13 janvier, sept hommes avaient été tués par l’armée afghane qui avait tiré sur une foule de villageois qui manifestaient dans le sud de l’Afghanistan en accusant les forces de l’Otan d’avoir profané un Coran au cours d’un raid.

Par ailleurs, l’Iran a mis en garde, hier, contre une éventuelle mise à exécution de brûler publiquement des exemplaires du Coran le 11 septembre, soutenant que cela provoquerait des « sentiments incontrôlables » dans les pays musulmans. « Nous conseillons aux pays occidentaux d’empêcher l’exploitation de la liberté d’expression pour insulter les livres saints, sinon les sentiments que cela provoquerait dans les pays musulmans deviendront incontrôlables », a affirmé à la presse le porte-parole des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast. De leur part, les représentants des Eglises chrétiennes d’Indonésie ont affirmé hier, craindre des « tensions » si une église américaine mettait à exécution son projet de brûler des exemplaires du Coran le 11 septembre. L’Union des églises chrétiennes protestantes d’Indonésie (PGI) a envoyé une lettre au président américain Barack Obama l’appelant à intervenir, a indiqué son président Andreas Yewangoe, cité par l’AFP. Brûler le Coran « nous ramènerait au Moyen-Age et constituerait un acte contre la civilisation », a-t-il soutenu. « Nous sommes très préoccupés car cela pourrait provoquer des tensions en Indonésie », a-t-il ajouté. Le PGI regroupe 20.000 églises et 9 millions de croyants en Indonésie où plus de 85% de la population est musulmane.

Tags: Etats-Unis Islam Racisme Islamophobie

Source : Le Quotidien d'Oran

5 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

5 commentaires

  • Coran brûlé : montée des périls par Objectif. 8 septembre 2010 05:03

    Les musulmans particulièrement en Indonésie et en Égypte ne se gènent pas pour massacrer des chrétiens et détruire des églises, c’est un fait. Les occidentaux sont tolérans, trop peut-être. Nous devrions au minimum obtenir la réciprocité de notre tolérance dans les pays musulmans. Essayons , juste pour voir, de construire une église en arabie Saoudite et pourquoi pas à la Mecque ?

    Répondre à ce message

  • Coran brûlé : montée des périls par ASTRIDE 8 septembre 2010 10:40

    IL Y A DEJA DES EGLISE EN ARABIE SAOUDITE LOL, NE GENERALISONS PAS, IL Y A AUSSI BIENB DES RACISTES DANS LE MONDE OCCIDENTALE QU’ ORIENTALE

    Répondre à ce message

  • Coran brûlé : montée des périls par lumiére 9 septembre 2010 21:07

    salut
    je crois que ce pasteur,ne connait pas que le vrai islam est contre la violence et contre tout mal pour un innocent qu’il soit musulman ou autres.
    l islam respecte toutes les religions.
    les musulmans croient que jésus était un messager de DIEU,il aiment jésus tout comme leur prophète mahomet.
    benladen et les terroristes qui tuent les gens innocents ne représentent pas l’islam.
    et aujourd hui ce pasteur vient de bruler un livre sain
    c’est une honte ...
    derniers conseils:ne jugez pas l’islam d ’après les musulmans,car actuellement peu de musulmans comprenne le vrai islam.

    Répondre à ce message

  • Coran brûlé : montée des périls par marwa 12 septembre 2010 00:49

    c’est exactement sa nous ne devons pas juger tout les musulman car même dans la religions chrétienne il y a des con et sa dans le monde entier mais a se que je vois on ne veut remarquer que les musulman (con)
    et ses vrai la religions musulman respecte toute les religions alors pourquoi elle ne font pas de même ???
    et franchement l’islam de Al-Quaida et de tout les terroriste n’est certainement pas l’islam que dieu a demander et bien au contraire.
    Donc ne mettez pas tout le monde dans le même sac.

    Répondre à ce message

  • Coran brûlé : montée des périls 12 septembre 2010 13:15

    Quand même grave l’imbécillité de beaucoup de gens, qui se permettent de critiquer alors qu’ils ne connaissent rien des autres cultures.
    Construire des églises ou synagogue dans les pays musulmans. Les musulmans ne t’ont pas attendu pour respecter les autres. C’est vous qui faites l’amalgame entre terrorisme et Islam.
    Dans la constitution marocaine, les religions sont reconnue on trouve au maroc des églises et synagogue. En Belgique pays ou je suis né, la religion musulmane n’est reconnue que depuis les années 70, alors avant de dire faut construire dans les pays musulmans des églises et synagogue, va t’instruire.
    Et comme le dit Marwa, nous avons tous nos CONS et Il faut remercier les médias, pour eux ce qui importe c’est de faire de l’audience de vendre de la violence du sang etc. Dans les média on ne vous montre pas les Israéliens et Palestiniens qui mains dans la mains essayent d’améliorer leurs quotidiens en s’entraidant contre la droite au pouvoir en Israël et les extrémistes religieux, non cela ne fait pas vendre, mais montrer un pauvre gars aller se faire exploser et emmener dans sa folie des innocents, ça c’est vendeur ça ramène du chiffres.
    Que dieu nous pardonnes.

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir