mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Internationale>

L’Aïd coïnciderait avec le 11 septembre

La peur des musulmans d’Amérique

14 août 2010
La peur des musulmans d'Amérique

Les musulmans américains s’inquiètent. Cette année, l’Aïd El-Fitr devrait coïncider avec le 11 septembre, jour anniversaire des attentats de 2001.

De nombreuses associations de musulmans américains craignent que ne s’enclenche une escalade de violence qui viserait la communauté musulmane à l’occasion de la coïncidence de cette fête et l’anniversaire des attentats d’Al Qaida. En guise de prévention, ces associations ont lancé un appel à la police pour qu’elle renforce la surveillance pour éviter toute flambée antimusulmane, rapporte l’AFP. Une porte-parole du Conseil des affaires publiques musulmanes (MPAC), dont le siège est implanté à Los Angeles, a affirmé qu’à travers tout le territoire des Etats-Unis, les services de sécurité ont reçu la consigne de rester vigilants lors de l’Aïd El Fitr. « Cet ordre résulte, estime Edina Lekovic, d’un climat d’islamophobie exacerbé » qui n’a, selon elle, cessé de s’amplifier ces derniers mois. Cette crainte d’amalgame entre l’Aïd et la référence au 11 septembre 2001 est exacerbée par un sentiment d’islamophobie qui règne aux Etats-Unis. En témoigne la stigmatisation de l’annonce de la construction d’une mosquée près de Ground Zero, ancien site du World Trade Center.

Le projet de construction de cette mosquée se heurte en effet à l’hostilité d’extrémistes antimusulmans. « Nous enregistrons un nombre significatif de manifestations organisées devant certaines mosquées par des groupes islamophobes », s’alarme Mme Lekovic. D’habitude, observe-t-elle, le ramadan et la fête de l’Aïd passent relativement inaperçus aux Etats-Unis. Mais l’opposition au projet de construction de la mosquée à New York ainsi que l’annonce d’une église de Floride (sud-est) d’organiser un « autodafé d’exemplaires du Coran » le 11 septembre prochain inquiètent la communauté musulmane qui appréhende d’éventuelles agressions. « Nous demandons aux forces de l’ordre locales et fédérales d’être vigilantes. Nous appelons les autorités fédérales à enquêter sur les actes de violence commis contre les musulmans et les mosquées  », a déclaré Edina Lekovic. De son côté, un porte-parole du Conseil des relations américanoislamiques a exprimé sa « crainte de voir sur des sites Internet des réflexions du type ‘’Les musulmans célèbrent le 11 septembre [2001] ». Certaines associations de musulmans activant aux Etats- Unis ont décidé d’annuler les célébrations de l’Aïd. C’est le cas du Cercle islamique d’Amérique du Nord qui a décidé de décaler ses traditionnelles sorties dans des parcs d’attractions pour les familles musulmanes au 10 ou 12 septembre pour éviter le déchaînement des violences antimusulmanes.

Le Conseil des relations américano-islamiques conseille aux pratiquants qui fréquentent les mosquées de redoubler de vigilance afin d’éviter d’éventuelles violences. Les mosquées aux Etats-Unis sont en effet la cible de vandalisme et de manifestations d’hostilités ces dernières années. Un groupe intitulé « Stoppez l’islamisation de l’Amérique  » est même créé et mène régulièrement des campagnes antiislam avec des affiches au contenu raciste. De son côté, le président américain Obama avait participé, vendredi soir à la Maison- Blanche, à un iftar. C’est la deuxième fois depuis sa prise de fonctions, qu’Obama, dont le père kényan était musulman, participe à un iftar.

Au cours de cet iftar, le président Barack Obama a défendu le droit d’installer une mosquée près du site des attentats du 11- Septembre à New York, au nom de la liberté de culte garantie par la Constitution américaine. « En tant que citoyen, en tant que président, je crois que les musulmans ont le même droit de pratiquer leur religion que quiconque dans ce pays. Cela comprend le droit de construire un lieu de culte et un centre communautaire dans une propriété privée dans le sud de Manhattan », a-t-il affirmé.

L’intervention de Obama créait hier des remous aux Etats-Unis, des familles de victimes se disant « abasourdies » par ce geste, également dénoncé par des élus républicains. L’une des organisations regroupant des familles de victimes des attaques contre les gratte-ciel du World Trade Center, qui avaient fait quelque 3.000 morts en 2001, a estimé samedi dans un communiqué qu’en défendant ce projet controversé vendredi, le président Obama avait « choisi de déclarer nos souvenirs du 11 septembre obsolètes et le caractère sacré de Ground Zero dépassé ». « Nous sommes abasourdis que le président soit prêt à faire fi de ce dont les Américains devraient être fiers : notre générosité envers autrui le 11 septembre, un jour où la dignité humaine a triomphé de la perversité », a indiqué l’organisation des Familles de victimes du 11 septembre pour des Etats-Unis forts et sûrs.

« Aucune personne ayant vécu ce moment et ressenti la douleur des pertes qu’a subies notre pays ce jour-là ne peut croire que faire subir à nos familles un nouvel arrachement peut être un acte de paix », poursuit le communiqué. Le représentant de New York à la Chambre basse du Congrès, Peter King, a accusé, de son côté, le président d’avoir « cédé au politiquement correct ». Pour l’élu républicain, la communauté musulmane « abuse » de ses droits et « offense inutilement » de nombreuses personnes avec ce projet. « La communauté musulmane fait preuve d’insensibilité et de manque de compassion en voulant construire une mosquée dans l’ombre de Ground Zero », a dit M. King dans un communiqué diffusé vendredi soir. « Malheureusement, le président a cédé au politiquement correct ».

Tags: Etats-Unis 11 septembre Aïd El-fitr

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir