mardi 25 juillet 2017 - vous ici Accueil du site > Internationale>

France : l’obsession de l’étranger

9 avril 2011
France : l'obsession de l'étranger

Aux appels à l’aide des réfugiés tunisiens et libyens débarqués en Italie, la France menace de fermer sa frontière avec le voisin italien. Menace aux relents xénophobes.

Pas étonnant ; c’est l’air du temps dans la France de Sarkozy. Pour la première fois depuis la signature du premier accord de Schengen en juin 1985, la France menace d’activer la mesure exceptionnelle de sa suspension et de fermer ses frontières nationales aux migrants provenant de pays tiers. Rappelons que l’accord de Schengen signé entre la France, l’Allemagne et les trois pays du Benelux en 1985 a été élargi et adopté par l’ensemble des pays de l’UE en 1997.

Cet accord permet la libre circulation dans les pays de l’UE y compris pour les résidents immigrés. Ce principe de liberté de circulation est également applicable, sauf exception, aux touristes munis d’un visa Schengen. Cette énième sortie exclusive de la France sur la question migratoire est motivée par l’arrivée, suite aux révolutions dans les pays arabes, de quelque 22.000 immigrés clandestins tunisiens et libyens en Italie. Un étrange « spectacle  » se déroule, ces dernières semaines, aux frontières sud italo-françaises : des va-et-vient incessants de cars et voitures de police et de gendarmerie trimbalent des réfugiés tunisiens et libyens de part et d’autre des frontières franco- italiennes. Regards hagards, corps fatigués, le verbe hésitant, les réfugiés tunisiens et libyens sont surpris par la froideur de l’accueil et le climat de méfiance des populations locales et tentent de quitter par leurs propres moyens l’Italie pour d’autres cieux européens plus cléments.

Peut-on réussir à échapper à la nacelle des gendarmes  ? Certains d’entre eux sont dans des centres de rétention avant leur expulsion vers leurs pays d’origine, alors que les moins chanceux ont déjà été rapatriés chez eux. A vrai dire, la polémique italo-française sur la question de ces réfugiés ne concerne pas plus que quelques milliers, entre trois et cinq mille demandeurs d’asile estiment les observateurs sur place. En annonçant, jeudi dernier, que l’Italie va délivrer des permis de séjour temporaire de trois mois aux arrivants, le ministre de l’Intérieur italien, Roberto Maroni, n’a fait qu’appliquer une disposition du droit d’asile. Munis de ce fameux permis de séjour, les réfugiés ont la possibilité de se déplacer dans l’espace européen. Certains d’entre eux ont fait savoir leur intention de se rendre en France, en Belgique, en Angleterre et en Allemagne. Seule, la France de Sarkozy a réagi, immédiatement, en menaçant de fermer ses frontières avec l’Italie.

La réaction française, audelà de sa symbolique xénophobe, est en réalité illégitime et illégale au regard de l’accord de Schengen qu’elle évoque. Si l’accord de Schengen offre, en effet, la possibilité d’un Etat membre de l’UE de fermer « temporairement » sa frontière (mécanisme 55/ 2001), il conditionne cette possibilité par le « risque d’une menace sécuritaire » susceptible de porter atteinte à l’ordre public ou de mettre en danger les intérêts supérieurs et stratégique dudit Etat. Nous sommes loin d’une situation de menace grave sur les intérêts de la France. Pour preuve, les autres pays de l’Union qui sont tout aussi concernés, tels l’Angleterre ou la Belgique, n’ont pas évoqué une telle « menace ». Il est clair que l’agitation par le gouvernement de Sarkozy de « l’envahissement  » de la France par des hordes d’immigrés n’est rien d’autre qu’une manipulation de plus en prévision de l’élection présidentielle de l’année prochaine. Bizarrement, la montée de l’extrême droite française grâce à l’agitation de la peur de l’étranger n’a en rien atténué l’obsession de Sarkozy et son mouvement UMP sur la question migratoire. Au plus bas dans les sondages qui le donnent perdant dès le premier tour de la présidentielle, Sarkozy et son clan continuent à courir désespérément derrière les thèses racistes et xénophobes du Front national. Des pays comme la Tunisie et l’Egypte qui vivent des situation difficiles et « exceptionnelles » déploient leurs maigres moyens pour accueillir, protéger, nourrir et soigner des « centaines de milliers  » de réfugiés libyens. La France, elle, déclare l’hostilité à quelques milliers (peut-être centaines) de réfugiés venus frapper à sa porte. Image triste et inquiétante de la France d’aujourd’hui.

C’est dans cette atmosphère tendue que se tiendra le Conseil européen justice et affaires intérieures, lundi à Bruxelles. D’ores et déjà, la Commissaire aux affaires intérieures, Cecilia Malmström, a donné le ton : « la décision française de fermer ses frontières avec l’Italie est illégale », a-t-elle déclaré en substance, avant de préciser « qu’une telle décision doit être motivée par une menace sur le pays. Et ce n’est pas le cas, ici ».

M’hammedi Bouzina Med

Tags: France Immigration Italie

Source : Le Quotidien d'Oran

3 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

3 commentaires

  • France : l’obsession de l’étranger par Michel Filppi 10 avril 2011 18:20

    Il paraît vrai que la France à l’obsession des Etrangers. Mais je crois plutôt que nombre de Français ne savent plus qui ils sont. Des politiques français croient "bien faire" en définissant une identité contre ceux qualifiés d’étrangers. Alors que des pays d’Europe la France est l’un de ceux qui accueille le plus de personnes venant de l’extérieur. La France n’est plus ceux qui sont seulement nés en France depuis des générations et qui portent des noms considérés comme français. Le Président de la France vient de Hongrie, sa femme d’Italie, d’autres d’Algérie, du Maroc ou de Tunisie, d’Egypte même ou du Liban, d’Espagne, de Chine, etc. Peut-être que le seul pays d’où ne viennent pas des Français c’est le Groenland. Je répondrais donc à l’auteur que les politiques français ne savent plus faire un pays.

    Répondre à ce message

  • N’importe quoi !!
    L’ Angleterre n’a pas à s’enfaire vu qu’elle n’est pas membre de l’espace Schengen faites attention a ce que vous dites au lieu de dire n’importe quoi !

    Répondre à ce message

  • France : l’obsession de l’étranger par lulu 19 avril 2011 04:30

    Tout ça commence un peu à m’inquiéter, parce que ce n’est pas un phénomène isolé, les partis d’extrême droite gagnent en puissance un peu partout en Europe et tout ça dans un contexte de crise économique mondiale (qui ne peut que s’aggraver).

    Bref, un seul sentiment : ça recommence ! Il n’y a encore pas longtemps, j’entendais les gens autour de moi dire qu’il serait impossible que des évènements comme ceux de la seconde guerre mondiale arrivent de nouveau, que c’était du passé.
    Et aujourd’hui... aujourd’hui ces mêmes personnes tiennent un tout autre discours, tout va recommencer mais d’une manière qu’on ne peut sans doute pas encore prévoir.

    Je crie sans doute au fascisme un peu vite, certains diront que je mérite quelques points godwin, mais il me semble tout de même que le climat n’est plus le même. Il n’y a plus aucune honte à étaler ses pensées xénophobes, racistes, nationaliste au grand jour...

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir