lundi 23 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Internationale>

Tunisie : Mission humanitaire du Croissant-Rouge algérien à Ras Jedir

9 mars 2011

La mission humanitaire du Croissant-Rouge algérien (CRA), à pied d’oeuvre au poste frontalier de Ras Jedir (Tunisie) pour aider à la prise en charge du flux de réfugiés fuyant les violences en Libye, a reçu un accueil particulièrement chaleureux de la part des Tunisiens.

Le Dr. Omar Bendhiab, président de la section locale du Croissant-Rouge tunisien à Ben Guerdane (dernière grande ville avant la frontière tuniso-libyenne, à une trentaine de km de Ras Jedir), souligne « apprécier à sa juste valeur l’aide de l’Algérie qui a acheminé des tonnes de denrées, de couvertures, de médicaments et de matériels médicaux ». Une aide d’autant plus précieuse, selon le Dr. Bendhiab, qui est également membre de la commission chargée de recevoir les aides, qu’elle appuie « considérablement » l’effort tunisien consistant à prendre en charge tous les réfugiés affluant au poste frontalier de Ras Jedir et dont le nombre a atteint aujourd’hui les « 100.000, dont 70% d’Egyptiens ». Le coordinateur des opérations du Croissant- Rouge tunisien au poste frontalier de Ras Jedir, le Dr. Hafed Benmilad, a indiqué, pour sa part, à l’APS, que l’organisation qu’il représente est d’autant plus « heureuse et soulagée » de la présence des volontaires du CRA, que ceux-ci sont « forts d’une longue expérience dans le domaine des actions humanitaires et connus à l’échelle internationale pour leur dévouement et leur compétence  ». D’autres Tunisiens approchés par l’APS, alors qu’une pluie fine commençait à tomber accompagnée d’un froid très vif, ne cachent pas leur « profonde joie et leur fierté « de voir l’emblème algérien flotter aux abords d’une tente dressée par le CRA tout près de l’entrée du poste frontalier. « Cela permettra sans doute d’accélérer les procédures d’accueil et de prise en charge des réfugiés », estiment-ils.

Selon le Dr. Amrani, coordinateur de la mission médicale dépêchée à Ras Jedir par le CRA, la présence algérienne au niveau de ce « poste avancé » est d’abord destinée à contribuer à la fourniture des premières aides nécessaires aux réfugiés avant leur transfert au camp de Choucha, situé à quelques km de là. Les volontaires algériens du CRA se distinguent, notamment, peut-on constater, par le fait qu’ils sont, au 3ème jour de leur présence sur les lieux, les tout premiers à se trouver à l’accueil des réfugiés, à l’entrée du poste frontière qui continuait encore, mardi, à recevoir un flux ininterrompu de déplacés, en particulier des Bangladeshis. Par ailleurs, selon un membre de la mission du CRA, Cheikh Azzaz, d’autres volontaires algériens, médecins, pharmaciens, psychologues, secouristes et infirmiers ont été choisis, en même temps que des volontaires du Croissant-Rouge tunisien et des Croix-Rouge suédoise et finlandaise, pour dresser, entre le premier point d’accueil de Ras Jedir et le camp de réfugiés de Choucha, une tente commune par laquelle devraient transiter 12.000 réfugiés.

Tags: Libye Tunisie

Source : Le Quotidien d'Oran

1 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

1 commentaire


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir