lundi 21 août 2017 - vous ici Accueil du site > Internationale>

A la suite de violentes manifestations à Sidi Bouzi

Vague d’arrestations en Tunisie

30 décembre 2010
Vague d'arrestations en Tunisie

Au moment même où le Président Zine El Abidine Ben Ali appelait, mardi soir, la population tunisienne au calme, une série d’arrestations était opérée dans les rangs des avocats qui se sont solidarisés avec les habitants de la région de Sidi Bouzid, dans le centre-ouest du pays, en proie à des troubles sociaux depuis plus d’une dizaine de jours.

D’après nos sources les policiers tunisiens ont investis hier « Dar El Mouhami » à Tunis où l’avocat Mohamed Moumni est en grève de la faim en signe de protestation contre les violences policières. De même qu’on apprend, des mêmes sources, qu’un militant des droits de l’homme et syndicaliste dénommé Attia El Atmouni, un enseignant âgé de 60 ans a été arrêté, hier, à Sidi Bouzid par les forces de l’ordre. Tout a commencé, rappellet-on lorsque un jeune universitaire, vendeur à la sauvette de fruits et légumes a voulu s’immoler dans cette localité déshéritée.

Ce geste désespéré a vite constitué un déclic pour une grande partie de la jeunesse tunisienne. Plus qu’un fait divers, cette tentative de suicide s’est alors transformée en une contestation qui semble aujourd’hui se généraliser et s’inscrire dans la durée. Loin d’apaiser la tension, la montée au créneau de Zine El Abidine Ben Ali (dont c’était la première sortie à ce sujet) va probablement, d’après de nombreux observateurs sur place, jeter encore de l’huile sur le feu. Et pour cause ! Le Chef de l’Etat tunisien s’est montré, à cette occasion, intraitable en s’en prenant violemment à “une minorité d’extrémistes et d’instigateurs dont les agissements “inacceptables” “nuisent au pays et en donnent une fausse image”.

Comme à son accoutumée, le régime tunisien brandira, une fois encore, la menace : “la loi sera appliquée en toute fermeté” averti Ben Ali. S’agissant de la médiatisation de ces évènements sur plusieurs chaînes de télévision étrangères notamment sur Al-Jazira, le président Tunisien évoquera vaguement des « allégations mensongères”, de la “dramatisation et de la difamation hostile à la Tunisie”. Quant au Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) qui avait dénoncé au début des émeutes le “blocage médiatique” par le pouvoir, celui s’est fendu d’un communiqué où il accuse Al-Jazira de recourir à “l’ampliication et la déformation des faits dans leur couverture des événements sociaux légitimes et paciiques”. Pour nombre d’observateurs, cette volte face du SNJT témoigne de la reprise en main de cette organisation par le pouvoir tunisien.

Tags: Tunisie Émeute Zine el-Abidine Ben Ali

Source : Le Quotidien d'Oran

12 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

13 commentaires

  • Vague d’arrestations en Tunisie 30 décembre 2010 10:49

    Le peuple tunisien doit se soulever contre l’injustice aujourd’hui et pas demain ou aprés-demain, etc ...
    C’est aujourd’hui ou peut être jamais, soit on se révolte pour changer les choses et on rentre dans l’histoire comme le premier peuple arabe qui s’est révolté et qui va déclencher la révolte de tous les autres peuples arabe, soit on restera dans l’histoire comme la génération "BEN ALI", la génération la plus lâche de toute l’histoire de la Tunisie.

    Répondre à ce message

    • Vague d’arrestations en Tunisie 5 janvier 2011 22:49, par Louisa At Ulman

      Monsieur, tant que vous pensez vos action sous le prisme de l’arabisme, vous n’arriverez jamais à rien. Pensez-vous en Tunisiens. Rgerdez vos voisins Algériens ! Ils se croient arabes, l’Egypte leur a démontré le contraire, de ce fait ne se révoltent jamais contre leur Etat arabe, comme eux. Seuls les kabyles, non arabes, ose se mettre debout face à la dictature algérienne.

      L’Arabisme est votre piège, mon ami. Vous ne pouvez pas combattre avec une identité qui n’est pas la vôtre. redevenez ce que vous êtes et vous verrez la force revenir à vous.

      En attendant bon courage face à cette dictature arabe.

      Répondre à ce message

  • Vague d’arrestations en Tunisie par trabelsi 30 décembre 2010 11:15

    ben ali est sa famille est une mafia.
    régime mafieux d’après les cables diplomatiques US.

    Répondre à ce message

  • Vague d’arrestations en Tunisie 30 décembre 2010 13:03

    Espérons que ça continue jusqu’à la fin de ce régime corrompu.

    Répondre à ce message

  • Vague d’arrestations en Tunisie par Tounsi 30 décembre 2010 13:26

    A la vie a la mort Ben Ali et sa mafia dehors !

    Répondre à ce message

  • Vague d’arrestations en Tunisie par tunisienne 30 décembre 2010 17:25

    Nous pouvons pas parler ni s’exprimer même via internet, ni choisir , ni demander du travail, personne ne t’écoute , tou marche avec "rachwa" si t’as 8000 DT tu travail comme professeur de lycée ,si t’as 2000 DT tu travail comme enseignant d’école primaire , et ainsi de suite ; si t’as pas d’argent tu travail pas ,tu dort 10 à 15 ans de chaumage , c très dure,on a marre du chaumage , du peur , du taire , d’être sans identité ,sans liberté ,sans choix, sans droit ,la plus part de nous sont du niveau supérieur , on nous parle de droit de l’homme , de la liberté ,du droit ,ect ect ect ,mais ça reste sur feuille,nous voulons la démocratie , la liberté ,nous voulons vraiment que ça change betounsi te5na9na ,

    Répondre à ce message

  • Vague d’arrestations en Tunisie 1er janvier 2011 13:36

    Totale solidarité avec nos amis tunisiens. Courage !

    Répondre à ce message

  • Vague d’arrestations en Tunisie par Ami de la Tunisie 1er janvier 2011 16:57

    La Tunisie a était confisquée par la famille au pouvoir qui se taille la part du lion en ne laissant au peuple tunisien que les miettes. Beaucoup se sont résignés et ont acceptés ce misérable traitement. Maintenant, on ne laisse même plus les miettes aux malheureux citoyens. Bon courage pour le peuple tunisien en lui souhaitant un avenir meilleur.

    Répondre à ce message

  • Vague d’arrestations en Tunisie par caracalla 1er janvier 2011 19:05

    le peuple tunisien doit se libérer de cette gouvernance maffieuse.quel que soit le mode de censure en matière d’information établi par ces dirigeants corrompus, l’internet est présente et nous pouvons prendre connaissance de tout ce qui se passe en tunisie en matière des droits de l’homme.

    Répondre à ce message

  • COMMISSION D ENQUETE par dimma 2 janvier 2011 13:39

    Le président viens de demander aux autorités tunisiennes d’écouter les demandes des citoyens tunisiens, Cest une bonne nouvelles pour cette année 2011.
    Alors je demande :
    Une commission urgente et indépendante et un controle fiscale sur les grosses fortunes tunisiennes et leurs
    propriétaires avec le slogan " min ayna laka hada ?" " d’ ou vient cette fortune ?"
    En cas de délit , pénaliser selon la loi ces fortunés et partager cet argent aux chomeurs et pauvres en tunisie.
    Sortir tout les détenues d’opinion de prison
    Laisser les gens s’exprimer librement sans violence , ni tabou
    Laisser les jeunes l’iniative à la création et à l’innovation
    Faire un débat nationnal télèvisée organisé par des jeunes indépendants , des nouvelles tetes , non liées aux systèmes politique
    Demander aux parlementaires inutiles et corrompus de démisionner.
    Nos dirigents sont en hyper décalage des aspirations et des attentes des tunisiens.
    Comment peuvent ils connaitres nos demandes , s’ils nous laissent pas parler librement, de quelle manières peuvent ils changer notre quotidien s’ils nous considères comme des imbèciles.
    Comment peut on préparer l’avenir de notre douce tunisie sans bain de sang , sans violence et surtout sans égoisme ?
    Voila , mes voeux pour cet année 2011 , pacifique et réaliste , sans longue de bois.
    Bonne année à tous , vive la tunisie , libre , juste et intèlligente.

    Répondre à ce message

  • Vague d’arrestations en Tunisie 2 janvier 2011 17:07

    graves émeutes à La Chebba.

    Une manifestation de plusieurs centaines de personnes en soutien à la révolte de Sidi Bouzid a dégénéré en de violents affrontements entre manifestants et forces de l’ordre dans la petite ville côtière de La Chebba. (sahel tunisien)
    On dénombre plusieurs blessés dont deux graves, parmi ceux-ci, un journaliste de "radio kalima",Nebrass Hedhili, actuellement en soins intensifs après avoir été roué de coups par les policiers en civils.
    Un autre journaliste de kalima, Nizar ben Hassen a été empêché de se rendre dans la région de Sidi Bouzid au début des troubles, après avoir été pris en chasse par trois voitures de police banalisées, alors qu’il s’apprêtait à quitter son domicile de La Chebba.
    Cette information mériterait d’être relayée.
    sources : reporters sans frontières.
    http://www.hns-info.net/spip.php?ar...
    http://www.hns-info.net/spip.php?ar...
    http://fr.rsf.org/tunisie-un-journa...

    Répondre à ce message

  • Vague d’arrestations en Tunisie par Cartaginoi 2 janvier 2011 18:48

    Notre pays est gouverné par la mafia, Radio banque telecomunications internet les trabelsi et le clan ben ali sont partout !
    Banque zitouna
    banque du sud
    banque de tunisie
    shems FM
    groupe karthago
    Orange
    et la liste est longue

    Répondre à ce message

  • Vague d’arrestations en Tunisie 3 janvier 2011 20:04

    ben ali et sa smala dehors , liberez la tunisie cassez vous et sans retour , prenez votre argent volé et taklouh fi jhannem inch’allah mais barrez vous tous .

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir