jeudi 17 août 2017 - vous ici Accueil du site > Infos pratiques>

Horaires allongés, sanctions, facilitations

Algérie : Des promesses pour le service public

28 octobre 2013
Algérie : Des promesses pour le service public

Désamorcer la crise de confiance entre le citoyen et l’administration, moraliser le secteur public et assurer la crédibilité de l’Etat.

C’est l’objectif visé par une réforme en profondeur du service public vulgarisée, hier, par le ministre auprès du Premier ministre, chargé de la Réforme du service public Mohamed El Ghazi, au forum d’El Moudjahid. Avec un nouveau redéploiement des agents de guichets, selon un choix sélectif (les meilleurs éléments), et avec un allongement des horaires de travail des guichets jusqu’à 19 heures. Et avec des facilitations pour l’octroi des documents administratifs, le gouvernement veut réhabiliter l’image de l’administration noircie par les passe- droits, le comportement d’incivisme de certains agents et par la corruption.

Les mesures d’urgence, dont les grands axes ont été dévoilés, hier, par Mohamed El Ghazi, s’appliqueront dès le 30 novembre, un ultimitutum fixé par le 1er ministre, selon le conférencier. Le ministre délégué, Mohamed El Ghazi, a annoncé que ses services veilleront à l’ouverture des guichets dans certaines administrations, dès le 1 décembre, jusqu’à 19 heures mais seulement dans les grandes villes et les grands ensembles. C’est-à-dire là où les besoins sont importants. L’autre mesure urgente est la légalisation des documents officiels qui sera confiée à tous les services de l’Etat. Il cite également des allégements dans la délivrance des permis de construction et les permis de conduire. Et la suppression de certains documents pour l’acte de décès avec la limitation de l’octroi du bulletin numéro 12 (uniquement pour les passeports, carte d’identité, acte de mariage et acte de divorce). Mais, faut-il le souligner, le principe portant sur la nomination de fonctionnaires compétents aux guichets, est une pièce maîtresse dans cette réforme. L’ex-wali d’Annaba, Mohamed El Ghazi, a affirmé dans ce sens que la majorité des agents des guichets ne sont pas qualifiés, en précisant que la majorité a été désignée aux guichets en guise de sanction. Pour le ministre délégué, il y a aujourd’hui un impératif pour désigner des auxiliaires qualifiés au niveau des guichets afin de faciliter le contact entre le citoyen et l’administration.

Il explique, « il ne s’agit pas de suppression de postes, mais d’un nouveau redéploiement que ce soit pour le volume horaire ou pour les postes » a-til souligné. Et d’ajouter que ses services prévoient la création d’un poste de « facilitateurs » dans toutes les administrations. Un chef de bureau qui supervisera le travail de l’ensemble des éléments avec la mission d’accompagner le citoyen en cas de difficultés au niveau des services de l’administration.

DES SANCTIONS POSITIVES ET NÉGATIVES À L’ENCONTRE DES AGENTS DE GUICHETS

Mohamed El Ghazi persiste en affirmant que « les véreux n’auront plus de place au sein de l’administration ». Et de souligner que le 1er ministre Abel Malek Sella avait, dans une circulaire adressée aux membres du gouvernement, donné des instructions pour prévoir des sanctions positives aux meilleurs auxiliaires des guichets et des sanctions disciplinaires pour les plus mauvais. Il a également affirmé que son département mobilisera dès leur installation des inspecteurs qui sillonneront le territoire national pour constater sur place et évaluer l’application de ces mesures à travers les différents services publics.

LA VENTE DES DOCUMENTS DE L’ÉTAT CIVIL DANS LES KIOSQUES SERA SANCTIONNÉE

Le conférencier a également précisé que ses services veilleront à combattre le phénomène de la vente des documents officiels, notamment les imprimés de l’état civil dans les kiosques et par les buralistes. Mohamed El Ghazi a affirmé qu’une affaire du genre est au niveau de la cour pénale, sans citer les responsables ou l’endroit. Mais, il a tenu à prévenir les agents de l’administration et leurs complices, qu’en cas d’infraction, les auteurs seront poursuivis en justice.

ADMINISTRATION / CITOYEN : CRÉATION D’UN SITE WEB

Dans le souci de moderniser le service public, Mohamed El Ghazi a affirmé qu’il est en contact avec la ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication pour la création, dans les plus brefs délais, d’un site web qui contiendra tous les renseignements dont aura besoin le citoyen en lui évitant un déplacement.

CRÉATION D’UN OBSERVATOIRE DU SERVICE PUBLIC EN 2014

Le conférencier a précisé également qu’une commission interministérielle a été mise en place pour la révision de certaines lois relatives à l’organisation du service public et l’abrogation d’autres textes en cas de nécessité. Mieux encore, le département de Mohamed El Ghazi prévoit la création d’un observatoire du service public en 2014. Un observatoire qui sera constitué de citoyens issus du mouvement associatif. Il précise « une façon d’impliquer le citoyen pour faire des propositions pour la reforme du service public, à côté, bien évidemment, des experts en la matière ».

Tags:

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir