dimanche 22 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Infos pratiques>

Bac 2011 en Algérie : 4 000 observateurs et 14 000 suppléants mobilisés

18 mai 2011

Nouveau n Pour donner davantage de crédibilité à l’épreuve du baccalauréat, les observateurs dans les centres d’examen seront sensiblement renforcés cette année.

Le renforcement de l’effectif des observateurs, soit 10 suppléants supplémentaires dans chaque centre d’examen permettra « une meilleure transparence de l’examen », dira le directeur de l’Office national des examens et concours (Onec), hier, mardi. Il aidera, par ailleurs, « les chefs de centres dans leurs missions et permettra l’organisation de l’examen à l’intérieur du pays », a-t-il ajouté lors des travaux du 1er séminaire régional sur « Le rôle et la mission de l’observateur des examens du baccalauréat » à Sétif.

Les observateurs auront tous à rédiger un rapport destiné à l’Onec, dans lequel ils consigneront des informations et des observations sur le déroulement de l’examen, selon Ali Salhi. Un rapport unifié est ensuite rédigé à l’attention du président de la commission de wilaya des observateurs. En outre, Hassan Agha, chef de cabinet au ministère de l’Education nationale, a souligné que le nombre d’observateurs dans les centres d’examens, porté de 3 à 13, « permettra au chef du centre de donner les mêmes chances de réussite à tous les candidats, dans le cadre des réformes du secteur de l’éducation ». Au total, ils seront plus de 4 000 observateurs et 14 000 suppléants a être mobilisés pour le baccalauréat de cette année contre 6 000 pour le BEM et 4 000 pour l’examen de fin de cycle d’enseignement primaire. Les épreuves du baccalauréat session 2011, qui débuteront le 11 juin prochain concerneront un nombre global de 496 665 candidats, dont 357 464 scolarisés et 139 201 candidats libres. Par rapport aux examens du baccalauréat session 2010, le nombre des candidats a baissé de 1 501 candidats, soit moins de 0,30%. Les filières lettres et sciences viennent en tête des filières au vu du nombre des candidats. Pour l’examen du baccalauréat, dont le coût s’élève à 4,2 milliards de dinars, 1 413 centres sont prévus pour les épreuves, 9 centres d’accueil et de codage des copies en anonymat et un seul à l’annonce des résultats.

49 centres de correction comptant 33 000 enseignants seront mobilisés pour les examens du baccalauréat, alors que les résultats ne seront connus qu’à partir du 10 juillet prochain. Les sujets de l’examen, quant à eux, sont élaborés sur la base des programmes pédagogiques enseignés et finalisés à hauteur de 90%, à la date du 12 mai 2011, a annoncé récemment le ministre de l’Education nationale. Selon Boubekeur Benbouzid, les élèves des classes terminales prendront connaissance des limites de chaque matière des programmes pédagogiques à travers l’affichage au sein de leurs établissements.

Le département de Benbouzid rassure, à travers ce nouveau dispositif, « les élèves relevant de la minorité des établissements qui n’ont pas pu finaliser le programme et conforte ceux qui l’ont entièrement finalisé ». Le ministre a estimé que la stabilité qui a caractérisé cette année scolaire « a permis d’enregistrer un taux de réalisation des programmes jamais atteint par le passé ».

Tags: Algérie Baccalauréat

Source : InfoSoir

1 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

1 commentaire


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir