mercredi 23 août 2017 - vous ici Accueil du site > Economie>

Les membres de l’OPEP sont concernées

Algérie : La production et les exportations de gaz en hausse

18 décembre 2010
Algérie : La production et les exportations de gaz en (...)

La part des pays membres de l’Opep dans la production gazière est en hausse constante, note la revue Pétrole et Gaz Arabes dans son dernier numéro. Ce taux s’établissait à 18,1 % en 2009, contre 16,1 % en 2008 et 15,3 % en 2005, est-il indiqué dans la revue paraissant à Paris. La proportion et la tendance sont les mêmes pour les exportations gazières des Etats membres de l’Opep.

Selon le bilan annuel des statistiques publié par l’Opep, la part des pays de l’organisation pétrolière dans le total mondial s’établissait à 18,5 % en 2009, contre 17,1 % en 2008 et 15,2 % en 2005. Cette augmentation de la part de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole est la « conséquence de l’accroissement de sa production et de ses exportations gazières mais aussi de la chute de la production et des exportations mondiales en 2009 du fait de la crise financière et économique », explique PGA dans son analyse.

En 2009, l’OPEP couvrait 57,5 % des exportations mondiales de brut et 44 % de celles de brut et de produits raffinés, mais, dans les deux cas, ces « proportions étaient en recul par rapport aux années précédentes », a-t-elle encore précisé. La marge de progression de l’Opep est « considérable » en matière gazière puisque ses réserves prouvées représentaient l’année dernière 47,8 % du total mondial, relève la revue, en signalant que ces réserves sont, là encore, orientées vers la hausse depuis plusieurs années. Leur part dans les réserves gazières mondiales est cependant en recul par rapport aux années précédentes (plus de 49 % entre 2005 et 2008).

Les réserves mondiales ont été révisées à la hausse et leur taux d’augmentation en 2009 était supérieur à celui des réserves de l’Opep, signalent les analystes de PGA. Pour les réserves prouvées de brut, la part de l’Opep était estimée jusqu’à l’an dernier à 79,6 % par le secrétariat de l’Organisation à Vienne, soit un taux supérieur à celui des années précédentes, conclut-on de même source. L’Algérie et la Libye, deux des principaux membres de l’Organisation, sont deux grands producteurs et exportateurs énergétiques de l’Afrique du Nord sur lesquels les pays consommateurs de l’Europe comptent énormément en raison de leur production importante et leur proximité du vieux continent dont les besoins en gaz devraient croître fortement dans les prochaines années.

L’Algérie, qui ambitionne de porter sa production pour l’exportation à 85 milliards de mètres cubes par an d’ici à 2014, devrait se positionner parmi les principaux fournisseurs de l’Europe.

Z. M.

Tags: Exportation Hydrocarbure Gaz

Source : Le Jeune Independant

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir