vendredi 20 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Economie>

CLÔTURE DE LA CONFÉRENCE ETATS-UNIS-MAGHREB SUR L’ENTREPRENEURIAT

Les investissements américains arriveront bien en Algérie

4 décembre 2010

L’intérêt des compagnies américaines pour le marché algérien et leur désir d’investir en Algérie sont réels. Ces compagnies ont besoin d’un peu de temps pour la maturation de leurs projets mais leurs d’investissements seront bien concrétisés en Algérie dans quelques années. »

Telle est, en substance, la promesse faite avant-hier par le secrétaire d’Etat adjoint américain à l’Economie, à l’Energie et aux Affaires commerciales, José Fernandez, l’ambassadeur américain à Alger, David Pearce, et le président du Conseil d’affaires algéro-américain, Smaïl Chikhoune, lors d’une conférence de presse animée conjointement à l’hôtel Hilton à Alger, à l’issue de la conférence Etats-Unis-Maghreb sur l’entrepreneuriat. M. Fernandez a exprimé, à l’occasion, sa « pleine satisfaction » de ses entretiens « très fructueux » avec les responsables algériens. « Nous sommes encouragés de voir que nous partageons les mêmes objectifs tels qu’énoncés dans la nouvelle initiative nord-africaine de partenariat (Napeo) », a-t-il déclaré, réitérant la volonté de son pays d’établir une « coopération plus étroite  » avec l’Algérie.

Interrogé sur l’éventuel impact négatif des mesures protectionnistes pour l’économie nationale prises par le gouvernement algérien, M. Fernandez a répondu diplomatiquement : « Nous avons évoqué (avec les responsables algériens, NDLR) en toute franchise certains obstacles pour le développement des relations économiques entre nos deux pays. Néanmoins, je suis persuadé que ces relations se développeront », soulignant que ces mesures sont « une question proprement algérienne ».

Il a cependant souligné la nécessité d’ »éclaircir la législation relative aux investissements étrangers en Algérie, ces investissement ayant besoin d’un cadre juridique transparent, stable et prévisible ». Au sujet de l’accession de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce, le responsable américain a relevé qu’ »il y a un véritable engagement de part et d’autre pour poursuivre le dialogue ». S’agissant des liaisons aériennes dans le cadre de l’accord « Open Sky », M. Fernandez a indiqué que « c’est une question prévue, et lorsque l’Algérie décidera de discuter de cette question, nous sommes prêts ».

De son côté, l’ambassadeur des Etats-Unis a estimé que la visite de M. Fernandez en Algérie « est un symbole de la volonté [de son pays] d’intensifier [ses] relations économiques avec l’Algérie ». Il a souligné, à ce titre, qu’ »il y a un intérêt croissant des compagnies américaines pour le marché algérien », affirmant avoir rencontré dans son pays une centaine de chefs de compagnies américaines pour les convaincre de venir investir en Algérie en les assurant que « ce n’est plus l’Algérie d’il y a 15 ans ».

Pour sa part, le président du Conseil d’affaires algéro-américain a expliqué que l’Algérie reste une nouvelle destination pour les compagnies américaines et que la mission du conseil qu’il préside est « de promouvoir la destination Algérie et de faire connaître aux hommes d’affaires américains les opportunités d’affaires en Algérie ». « Dans quelques années, vous verrez des investissements américains hors hydrocarbures en Algérie », a-t-il promis, précisant que les investissements américains en Algérie lors de ces cinq dernières années ont été de l’ordre de 5 milliards de dollars.

H. Mouhou

Tags: Algérie Economie Etats-Unis Investissement

Source : Le Jeune Independant

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir