mercredi 28 juin 2017 - vous ici Accueil du site > Economie>

Avec un chiffre d’affaires en hausse de près de 7%

Algérie : La bonne affaire des assurances

28 mars 2012
Algérie : La bonne affaire des assurances

Selon une note de conjoncture du Conseil national des assurances (CNA), le chiffre d’affaires (CA) du secteur des assurances pour l’exercice 2011 a atteint 87,3 milliards de DA (MDA) soit une hausse de 6,9% (81,7 MDA) par rapport à 2010.

Ce résultat est en légère hausse par rapport aux prévisions du CNA qui tablait sur un chiffre d’affaires de 86,3 MDA. Le CNA a indiqué également qu’au cours du quatrième trimestre 2011, les primes d’assurances ont atteint 20,4 MDA, soit une hausse de 4% par rapport à la même période de 2010. Pour l’ensemble de l’année 2011, les assurances dommages détiennent une part de marché de 92,3%, contre 7,7%, pour l’assurance de personnes dont le chiffre d’affaires (CA) a baissé de 7%, passant de 7,2 à 6,7 MDA, respectivement en 2010 et 2011.

Selon le CNA, cette baisse est due à la filialisation du secteur des assurances, entrée en vigueur le 1er juillet 2011, qui est désormais composé de l’assurance dommages et assurance de personnes. « Au 31 décembre 2010, les primes de la branche assurance de personnes étaient générées par 12 sociétés d’assurance alors qu’au 31 décembre 2011, ces primes étaient le produit de cinq sociétés d’assurance de personnes », explique le CNA. Pour le bilan de l’assurance dommage, le chiffre d’affaires réalisé en 2011 est 79,8 MDA, contre 73,9 MDA en 2010, soit une croissance de 8%, ajoute la même source. Toujours en tête, la branche automobile génère 54,4% de la production assurance dommage, et a enregistré une progression de 9,5% en 2011 avec un CA de 43,4 MDA, selon le CNA. Les garanties facultatives, représentant 80,5% du portefeuille de la branche automobile, ont enregistré une croissance de 10%, contre une hausse de 9,3% de la garantie ‘’Responsabilité civile’’ (RC) dont l’évolution n’était que de 2,5% durant les trois premiers trimestres de 2011.

Les recettes de l’IARD (incendie, accidents et risques divers) ont renoué avec la croissance, progressant de 8,2% à 28,7 MDA à fin décembre 2011, alors et après qu’elles avaient enregistré un recul de 2,4% durant les six premiers mois de la même année. Le CNA note aussi que l’assurance « engineering », qui représente un quart de l’IARD, a régressé de 4,6% en raison de « la conjoncture actuelle caractérisée par un ralentissement dans la réalisation des grands projets de construction  », explique la même source.

L’assurance « incendie », occupant 51% du portefeuille de la branche, a progressé de 18,5%, celle de la RC étant en hausse de 16% alors que les assurances CAT-NAT (catastrophes naturelles), qui totalisent 6% des primes de l’IARD, ont augmenté de 7,9%.

BONNE PERFORMANCE DE LA BRANCHE « RISQUES AGRICOLES »

La note de conjoncture du CNA indique aussi une croissance de 31,4% de la branche « risques agricoles », portée par la performance de « l’assurance végétale » qui a évolué de 15,3%, mais également par l’assurance de certains dommages aux biens du secteur agricole ainsi que par la hausse des primes de l’assurance animale (+42%).

En 2011, l’assurance « créditcaution  » a aussi marqué une évolution de 12,7% en 2011, grâce à la garantie du crédit immobilier, qui a cru de 60% et celle des « crédits inter-entreprises » qui a progressé de 20%. L’assurance « crédit à l’exportation » a perdu 26% de ses primes en 2011. Les assurances « transport » étaient également en baisse de 7,3%, en raison du recul de 1,6% de l’assurance transport maritime (73% de la branche) et la baisse de 52% des primes de l’assurance « transport aérien », engendrée par le non-renouvellement du contrat du satellite algérien ALSAT », ajoute le CNA. Alors que dans les assurances « transports terrestres  », on note une progression de 21% en 2011.

Pour ce qui est des assurances de personnes, l’assurance « groupe  », qui occupe 37% des primes de la branche, a évolué de 6,3%, l’ »assistance en cours de déplacement  » a progressé de 8,7%, « vie-décès-retraite » a évolué de 7,4%, alors que les primes collectées en assurance « accidentsmaladie  » ont baissé de 38%. En 2011, la part de marché des sociétés d’assurance dommage à capitaux privés était de 24,3%, avec des recettes de 19,4 MDA, en hausse de 7% par rapport à 2010. Les mutuelles représentent 7,7% du CA des assurances dommage, contre 0,6% des entreprises spécialisées. Le reste du marché, soit plus de 60%, étant couvert par les autres assureurs publics.

Le marché algérien des assurances est aujourd’hui composé de 22 compagnies. A noter l’arrivée récente de nouvelles sociétés d’assurances de personnes, comme CAARAMA (filiale de la CAAR), SAPS (filiale de la SAA et du français Macif) et TALA (filiale de la CAAT), AXA assurance, qui a créé une filiale en Algérie ainsi qu’une joint-venture CNMA-Salama Assurances-Algérie. Outre les assureurs de personnes, il y a six assureurs publics non spécialisés (CAAR, SAA, CAAT, CASH), deux autres publics (CAGEX et SGCI) spécialisés respectivement dans l’assurance-crédit et l’immobilier, un réassureur public (CCR), deux mutuelles (CNMA, MAATEC) et sept assureurs à capitaux privés (CIAR, 2A, Trust, GAM, Salama, Al Rayan et Alliance Assurance).

Tags: Algérie Assurance

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir