jeudi 23 novembre 2017 - vous ici Accueil du site > Economie>

Algérie : Près de sept milliards de dollars d’investissements étrangers

10 août 2011

L’an dernier, l’Algérie était classée huitième sur les dix premiers pays d’accueil africains des investis sements directs étrangers (IDE), en retard sur les chiffres de 2009 (cinquième rang), cette année et selon le bilan, rendu public lundi dernier,

les services du Premier ministre font état de 113 projets, d’un montant de 6,9 mds de dollars, représentant les investissements étrangers (directs et en partenariat) réalisés en Algérie au premier semestre 2011. L’année dernière, l’Algérie était devancée par l’Angola (9,94 milliards de dollars d’IDE), l’Egypte (6,38 milliards de dollars), le Nigeria (6,1 milliards de dollars), la Libye (3,8 milliards de dollars), la RD Congo (2,9 milliards de dollars), le Congo (2,8 milliards de dollars) et le Ghana (2,5 milliards de dollars). Le Soudan et l’Afrique du Sud clôturaient ce top 10 avec respectivement 1,6 milliard de dollars et 1,55 milliard de dollars d’IDE en 2010. Suivant le bilan du gouvernement, les investissements étrangers les plus importants l’ont été en partenariat. Sans surprise, le secteur de l’énergie et des mines s’est taillé la part du lion dans ces investissements avec plus de 50% des projets réalisés d’un montant de 1,5 milliard de dollars, les 50 projets restants, représentant des investissements directs ou en partenariat, ont été réalisés dans le reste des secteurs dans le cadre de l’Agence nationale pour le développement de l’investissement l’ANDI.

Parmi les projets développés dans le volet de l’énergie et des mines, 14 pour l’exploration d’hydrocarbures, 23 concernent le développement de gaz et de pétrole, 4 unités de dessalement et 22 projets de mines et carrières. Hors hydrocarbures, les investissements étrangers ont atteint 5,4 milliards de dollars et comportent 32 projets réalisés en partenariat d’un montant de 386,2 mds DA et 18 projets d’IDE de 10,5 mds de DA. Le secteur de l’eau a, quant à lui, capté 8 projets en partenariat alors que celui de l’agriculture, pêche et sylviculture n’a drainé aucun investissement étranger, ni direct ni en partenariat. Par ailleurs, 3 projets ont été, entre autres, réalisés dans le secteur de l’industrie sidérurgique, mécanique et électrique, 4 projets dans le secteur des matériaux de construction, céramique et verre et 4 dans les services fournis aux entreprises, selon les chiffres du gouvernement. En IDE, 4 projets ont été développés dans le BTPH, 3 projets dans l’industrie des lièges, bois et papier-imprimerie et 2 projets dans l’industrie sidérurgique, mécanique et électrique.

Quant aux investissements nationaux réalisés au premier semestre 2011, ils s’élèvent à 21,8 mds dollars, financés par de nombreuses structures entre autres le budget de l’Etat, avec 1.190 mds DA, et le FNI (Fonds national d’investissement) à hauteur de 176 mds DA. Les investissements réalisés dans le cadre du micro- crédit de l’ordre de 46,12 mds DA, dont 34,63 mds DA par l’Ansej, 10,24 mds par la Cnac et 1,24 md DA par l’Angem. Les investissements réalisés dans le secteur agricole qui s’élèvent à 21,08 mds DA, dont13,2 mds DA d’investissements financés à travers les différents fonds et destinés à 9.847 projets et 7,88 mds DA d’investissements destinés au financement de 1.162 projets inscrits dans le budget d’équipement du secteur. Les investissements réalisés par les banques hors Ansej et hors agriculture sont de l’ordre de 161,97 mds DA destinés pour le financement de 1.358 projets dont 368 projets financés par la BDL, 236 projets alimentés par la BNA, 457 projets financés par la BADR, 205 dossiers au niveau du CPA, 11 projets financés par la CNEP et 81 projets pris en charge par la BEA.

Le même bilan chiffre à 1.090.435 emplois créés, durant le 1er semestre de 2011, grâce à cet effort financier consenti. Au niveau des entreprises publiques économiques (EPE) relevant des sociétés de gestion des participations (SGP), 61.831 recrutements ont été effectués, avec, en tête, le secteur agricole qui a créé 7.262 postes de travail. Quant au dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP), il a enregistré le plus grand nombre d’emplois créés durant le 1er semestre 2011 avec 397.675 postes de travail. Suivent les chantiers de construction avec 367.314 emplois créés, alors que le dispositif du micro-crédit a permis d’embaucher 92.280 personnes, et le secteur de l’artisanat, avec 35.930 nouveaux emplois créés. Sur le volet réalisations, le bilan du Premier ministre relève la réalisation de 64.500 logements, tous types confondus, à l’échelle nationale.

Tags: Algérie Economie Investissements Directs Étrangers (IDE)

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir