lundi 23 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Economie>

Tichy : Vaste ratissage de l’armée

8 août 2011
Tichy : Vaste ratissage de l'armée

L’aviation de l’Armée nationale populaire (ANP) mène depuis trois jours des opérations de pilonnage ciblant des éléments terroristes écumant le massif forestier surplombant les zones montagneuses de Tichy à l’est de Béjaïa.

Les raids aéroportés qui ont ciblé les régions d’Aït Melloul et Oued Djemâa, ont été relayés par des opérations de ratissage terrestre menées par les militaires qui traquent les groupes terroristes. Cette opération fait suite à un repérage d’un groupe d’islamistes armés qui s’est replié sur ces montagnes. Le groupe islamiste armé serait sur le chemin vers les monts de Bouandas au nord de Sétif. Il y a deux ans, les forces combinées de l’ANP avaient abattu trois terroristes lors d’une embuscade tendue à un groupe d’islamistes armés qui était en transit dans cette région pour se diriger vers Bouandas.

Il est à signaler qu’un terroriste a été abattu et deux autres ont été blessés, avant-hier, lors d’une opération des forces de sécurité combinées sur les hauteurs de la forêt de Tamelaht, à 40 km à l’est de Bouira. Les deux blessés ont pris la fuite. Une arme de type kalachnikov a été récupérée. Les forces de sécurité ont mené depuis un vaste ratissage pour passer au peigne fin la zone située entre les wilayas de Bouira et Bordj Bou Arreridj. Les unités de l’ANP ont entamé, en avril dernier, une opération de ratissage dans les régions frontalières entre les wilayas de Sétif et Bordj Bou Arreridj. Cette opération est survenue suite à des informations faisant état de la présence d’un groupe de terroristes, composé de dix islamistes armés, écumant les régions de Beni Maâouche et Beni Ourthilène. Ces derniers délestaient les gens de la région de leur cheptel et nourriture. Des patrouilles de l’ANP ont passé au peigne fin les régions montagneuses du nord de la wilaya, ainsi que des hélicoptères qui bombardaient les zones suspectées être la cache de ces terroristes.

Cette région est devenue une plaque tournante des éléments d’AQMI, fuyant la pression qui s’exerce sur eux sur les monts du Djurdjura et de Lakhdaria. Une vaste zone de la chaîne des Bibans, située entre les wilayas de Bouira, Béjaïa, Bordj Bou Arreridj et Sétif, est souvent ciblée par des opérations de ratissage de grande envergure par les forces combinées appuyées par des patriotes. Une opération menée l’an dernier s’est soldée par l’élimination de deux terroristes. Plusieurs groupes appartenant à la phalange de Katibat El Forqane avaient été repérés dans ce massif boisé. Un groupe de 7 islamistes armés a été accroché. Des gardes communaux ont abattu sur le coup l’un des terroristes alors que ses complices ont pris la fuite. Une kalachnikov, une grenade, deux téléphones portables et divers documents d’importance ont été récupérés sur le terroriste neutralisé. Le groupe terroriste accroché était en transit dans la région.

Cette mise hors d’état de nuire intervient un mois après la découverte de casemates en cours d’aménagement dans les forêts de Moka, au-dessus d’Ighil Ali (sud-ouest de Béjaïa) et quelques jours après l’élimination d’un groupe de quatre terroristes à Allaghane. Katibat El Forqane, qui activait à M’sila, s’est scindée en plusieurs groupuscules ne comprenant pas plus d’une dizaine d’éléments. Ces groupes se seraient repliés dans les monts des Bibans.

Tags: Armée Bejaia

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir