mercredi 23 août 2017 - vous ici Accueil du site > Economie>

Les aveux de l’ambassadeur de France à Alger

21 mai 2011

L’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt a reconnu que son pays a perdu du terrain en Algérie, dans certains secteurs économiques. Le diplomate français a affirmé « nous avons perdu du terrain dans certains domaines.

Nous avons gagné dans d’autres. Il y a des secteurs où l’on est moins bons, on ne fabrique pas de téléviseurs en France, les Sud-Coréens sont meilleurs que nous » a-t-il souligné, à la presse algérienne, en marge de l’installation d’un comité de pilotage d’un projet de développement de production laitière algéro –français, jeudi dernier.

M. Driencourt a précisé que la France est présente en Algérie dans le secteur agro-alimentaire, mais beaucoup moins dans celui des hydrocarbures. « Nous ne sommes pas présents considérablement dans les hydrocarbures, si on se compare aux Américains ou aux Britanniques, mais nous avons, tout de même, le groupe « Total » qui a des projets en Algérie ».

L’ambassadeur de France à Alger a également précisé que certains dossiers avancent, pour d’autres des discussions sont en cours, entre des industriels français et les autorités algériennes. Il a, en outre, souligné que Jean Pierre Raffarin a eu une mission principalement économique. « Il a mis son expérience au service de l’encadrement de certains projets, cela dit, on parle tous les jours avec les ministres algériens, notamment avec Mohamed Benmeradi, ministre de l’Industrie et de la PME ». M. Driencourt a déclaré qu’une centaine d’entreprises françaises seront présentes à la prochaine Foire internationale d’Alger. Il a également souligné que 500 PME seront présentes au Forum de partenariat et d’affaires algéro-français, prévu les 30 et 31 mai prochain, « 200 entreprises françaises et 300 algériennes ». Interrogé par la presse sur le projet Renault, l’ambassadeur a préféré rejoindre le ministre de l’Agriculture et les membres de la délégation pour prendre une photo souvenir.

Tags: Algérie France

Source : Le Quotidien d'Oran

1 Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail

1 commentaire

  • Les aveux de l’ambassadeur de France à Alger par El Niff DZ 21 mai 2011 10:35

    Les Allemands ont également des ateliers d’assemblage. Des groupes sont essentiellement des PME et il est possible pour l’Algérie de faire le lien entre le moyen orient (langue), l’Afrique du Sud et l’Europe. Ce pays est fort car il mise sur l’ingéniosité, ne sont pas fermés car ils travaillent avec toutes les origines, et compétents (ils vendent pas de la camelotte). C’est pareils pour les pays germaniques. Il faut aussi s’ouvrir aux socialistes de l’Amérique du Sud. Maintenant la france c’est un pays qui suit, qui imite, qui traine et se repose sur ses acquis...sans voir plus loin. Donc si l’Algérie veut perdre son temps... faut continuer ainsi.

    Répondre à ce message


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir