mardi 22 août 2017 - vous ici Accueil du site > Economie>

Sonatrach BP-Statoil signe un contrat de 213 millions de dollars avec JGC

7 mai 2011

L’association Sonatrach-BP-Statoil a signé avant-hier à Alger un contrat de 213 millions de dollars avec le groupe JGC (Japan Gas Corp) pour optimiser la production des gisements gaziers d’In Amenas.

Le contrat porte sur la construction d’un centre de compression du gisement Tiguentourine à In Amenas, entré en production en décembre 2006. Il comprend la construction de deux lignes de compression d’une capacité de 29,7 millions de mètres cubes/jour, installées en amont de l’usine de traitement de gaz, opérationnelle aussi depuis 2006.

Ce projet de classe mondiale s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan de développement des champs gaziers de cette région exploitée en association avec la compagnie britannique British Petroleum et la norvégienne Statoil à travers un contrat de partage de production, dont Sonatrach n’a pas divulgué les parts de chaque partenaire. Il a pour objectif de maintenir le niveau contractuel de production entre les trois partenaires à 9 milliards de mètres cubes par an jusqu’en 2018. Le nouveau centre de compression « devrait maintenir la production gazière à 22 millions de tonnes par jour, a affirmé le PDG de Sonatrach », M. Nouredine Cherouati.

Le contrat de « boosting de production » devrait aider à optimiser les gisements en production d’In Amenas, dont la production est en déclin », a déclaré Kamel Eddine Chikhi, directeur central des associations au niveau de Sonatrach. « Le boosting (compression) est une technique servant à rehausser le niveau de pression dans les gisements en leur permettant de maintenir le même plateau de production », a-t-il expliqué, ajoutant que « 30 % du montant du projet qui seront versés à la société japonaise seront payés en dinars algériens.

Le projet prévoit aussi de faire produire trois nouveaux gisements satellites (Hassi Farida, Hassi Abecheu et Ouan Taredert). Les travaux devaient débuter hier et la réception du projet est prévue pour août 2013. Le contrat conclu avec la japonaise JGC fait suite à un appel d’offres lancé en mars 2010, pour lequel 11 compagnies avaient pris part. Pour sa part, M. Reda Rezzoug de Statoil a indiqué que la conclusion de ce contrat « est un engagement irrévocable de Statoil à continuer ses investissements énergétiques en Algérie qui ont atteint 3 milliards de DA. M. Keiichi Shibata, directeur général de la division des projets internationaux de JGC, M. Takuya Handa, PDG de JGC Algérie et Thierry Raoult, directeur des affaires de BP, étaient également présents à la cérémonie de signature. L’essentiel de la production gazière algérienne est tirée des gisements de Hassi R’mel d’In Salah et d’In Amenas. Selon le PDG de Sonatrach, la production devrait se situer en 2011 au même niveau que 2010, à près de 66 milliards de mètres cubes. L’objectif des 86 milliards de mètres cubes devrait intervenir à l’horizon 2014.

M. B.

Tags: Sonatrach BP Algérie

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir