dimanche 20 août 2017 - vous ici Accueil du site > Economie>

Le casse-tête de la carte bancaire en Algérie

1er mars 2011
Le casse-tête de la carte bancaire en Algérie

Sur les 5.000 terminaux électroniques de paiement (TEP) installés, seule une cinquantaine de commerçants les utilisent.

Pourtant « les commerçants ne paient pas le terminal, ils doivent à l’opérateur juste 1% sur chaque transaction mais ils ne semblent pas très intéressés par ce moyen de paiement », estime Nawel Benkritly, manager d’une société étrangère. Benkritly participait hier à la journée sur la monétique organisée par UbiFrance à l’hôtel Sofitel d’Alger. Spécialiste de la monétique, ancienne responsable à la Satim, la conférencière répondait avec aisance aux questions des journalistes sur le thème en question. Elle s’attardera beaucoup plus sur la carte bancaire pour le paiement automatique. Elle fait savoir que le réseau DAB (distributeur automatique de banque) a délivré 500.000 cartes de paiement « mais 90% sont utilisées uniquement pour le retrait ».

Nawel Benkritly affirme que « notre objectif est de rapprocher les entreprises françaises spécialisées avec les acteurs locaux de la banque pour promouvoir le paiement automatique ». Elle avoue que « ce paiement a démarré en Algérie, il est ce qu’il est, il a des contraintes, des besoins ». Pour elle, il ne suffit pas de procéder à l’installation des matériels du paiement automatique « parce que ce qui est technique on peut l’importer mais ça ne marche pas ». Il faut, dit-elle, « savoir le manipuler, il faut donc assurer la formation dans son aspect technique et celui des métiers ». L’accompagnement et la formation des personnels algériens chargés de la monétique devraient, selon elle, revenir aux Français parce que, estime-t-elle, « il y a la proximité entre les deux pays, la ressemblance des techniques utilisées et la langue ».

Si l’Algérie, à ses yeux, « a besoin de la monétique classique, elle a aussi besoin d’aller vers de nouvelles technologies comme le e-commerce, ça ne se lance pas comme ça ! » Elle rappelle qu’un effort a été fait par la création et la mise en oeuvre de la Satim mais, interroge-t-elle, « où est la législation, la protection du consommateur  ? C’est un grand vide, on ne sait pas où on met les pieds, il faut des textes réglementaires ! » Elle note qu’il y a « une convention de places qui permet de normaliser la procédure au niveau des banques mais il faut protéger les consommateurs parce qu’ils risquent d’être confrontés à des services non rendus, débités à tort ou victimes de transactions frauduleuses. »

UbiFrance a fait appel, selon elle, à cet effet, « à un cabinet d’avocats pour normaliser et légaliser tout ça ». Elle insiste, pour cela, sur l’exigence du métier, du professionnalisme et des partenaires. « La journée d’aujourd’hui (hier, ndlr) a été réfléchie dans ce sens », dit-elle. Elle est persuadée qu’ainsi « la culture de la monétique s’acquiert ». Elle reconnaît aussi que « le paiement par DAB s’adresse aux petits montants, mais l’accueil du client en agence n’est pas évident ». Elle affirme que « la carte bancaire n’est pas systématiquement proposée, il y a un manque de communication ». Avec ça, elle fait savoir qu’il y a 10.000 à 12.000 transactions de retraits par jour. Son exemple de « banque qui a bien communiqué sur la carte bancaire, AGB (Algeria Gulf Bank). Ça marche bien à son niveau ». Boutebel et Benkritly s’accordent à dire que la monétique est pour réduire l’informel et combattre la fausse monnaie. « C’est le but même ! », dit-elle. « Mais ce n’est pas du jour au lendemain que ça va se faire, le marché va mûrir… », estime Boutebel. « L’aspect commercial, réglementaire, tarifaire doit être étudié, il faut des mesures incitatives, malheureusement, elles n’existent pas », regrette Benkritly.

Tags: Algérie Paiement électronique Carte bancaire

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir