lundi 23 octobre 2017 - vous ici Accueil du site > Economie>

Des hommes d’affaires britanniques à Alger

24 janvier 2011

Une importante délégation d’hommes d’affaires britanniques a entamé hier une visite de travail de quatre jours en Algérie, pour consolider les relations de coopération économique et commerciale entre l’Algérie et la Grande-Bretagne.

Composée de 32 hommes d’affaires, cette mission est la plus importante délégation commerciale britannique dépêchée à Alger, a-t-on appris auprès de l’ambassade britannique à Alger. La délégation ‘’est très représentative du monde économique britannique puisqu’elle regroupe des représentants de plusieurs importants secteurs d’activités tels que l’énergie, l’éducation, la finance, les télécommunications et l’industrie’’, a-t-on ajouté de même source. « Le nombre des secteurs représentés est un signe qui confirme le grand intérêt des sociétés britanniques pour le marché algérien », souligne l’ambassade. « Les relations économiques entre le Royaume-Uni et l’Algérie sont en continuel développement, notamment durant les cinq dernières années, avec un doublement des exportations’’, souligne l’ambassadeur de Grande- Bretagne à Alger, Martin Roper, à la veille du Forum d’affaires algérobritannique sur fond de rencontres bilatérales, prévues aujourd’hui à Alger. Rappelant la présence en Algérie de plusieurs compagnies britanniques, notamment HSBC, BG, GSK et Unilever, M. Roper a indiqué « qu’elles ont réalisé ces dernières années des investissements importants (en Algérie) qui ont aidé à créer des opportunités de travail ». « Le Royaume-Uni tient à développer davantage les échanges commerciaux avec l’Algérie et je reste confiant par le fait que cette mission donnera plus de soutien à la coopération entre les deux pays », a-t-il dit.

Les membres de la délégation britannique rencontreront des hommes d’affaires algériens et des responsables de différents ministères pour discuter des opportunités de partenariat entre les deux pays. A cet effet, des rencontres d’affaires sont prévues avec les ministères de l’Energie et des Mines, de l’Education, de la Poste et des TIC, de l’Agriculture, de l’Industrie, et de la Santé ainsi qu’avec les groupes Sonatrach et Sonelgaz et l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI). En 2009, les échanges commerciaux entre l’Algérie et la Grande-Bretagne avaient atteint 2 milliards de dollars, dont 1,18 milliard de dollars d’exportations algériennes et 720 millions de dollars d’importations, selon les chiffres des Douanes algériennes. La Grande-Bretagne a été classée 10e client de l’Algérie en 2009 et son 14e fournisseur.

Tags: Algérie Investissement Angleterre

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir