mercredi 13 décembre 2017 - vous ici Accueil du site > Economie>

L’Algérie a importé 25.000 tonnes de poissons en 2009

30 décembre 2010
L'Algérie a importé 25.000 tonnes de poissons en (...)

Le ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques a annoncé mercredi qu’il va accorder dorénavant la priorité à l’approvisionnement du marché national en poissons.

« La priorité sera donnée à l’approvisionnement du marché national », a affirmé le ministre de la Pêche et des Ressources Halieutiques, M. Abdellah Khanafou dans une allocution lue par le secrétaire général du ministère lors d’une journée parlementaire sur « La richesse halieutique en Algérie, réalités et perspectives ». Pour ce faire, « il faudrait réguler et contrôler l’exportation des produits de la pêche dans un cadre intersectoriel », a-t-il dit. Pour assurer sa sécurité alimentaire, l’Algérie va « accorder la priorité à l’approvisionnement du marché local », a également souligné de son côté un cadre au ministère de la Pêche et des Ressources halieutiques, M. Nadir Bensegni. « Un choix stratégique est à opérer », a-t-il dit. Celui-ci sera traduit à travers le programme de réajustement de la politique sectorielle prévue pour 2010- 2014. Cette option est rendue nécessaire puisque la consommation nationale du poisson a augmenté durant la dernière décennie, passant de 89.000 tonnes en 1999 à 130.000 tonnes en 2009. La hausse de la consommation s’explique également par les importations en constante augmentation. L’Algérie a importé 25.000 tonnes en 2009 pour 53,6 millions de dollars contre 8.000 tonnes à 39 millions de dollars en 2001. Quant aux exportations, notamment vers l’Union européenne, elles sont passées de 1.647 tonnes en 2001 pour une valeur de 5,80 millions de dollars à 2.124 tonnes en 2009 pour une valeur de 9,6 millions de dollars. Le programme de réajustement réserve également l’exclusivité aux nationaux pour l’exploitation de la ressource (halieutique), selon M.Bensegni. « L’exploitation (de la ressource) est strictement réservée aux nationaux », a-t-il affirmé. L’exploitation envisagée est de 221.000 t/an d’ici à l’horizon 2025, selon ce responsable.

Selon les chiffres du ministère, la production halieutique a atteint 230.000 t en 2009. M.Bensegni a en outre rappelé que la décision d’injecter 666 unités de pêche en 2010 a été « gelée en attendant les résultats d’une nouvelle campagne d’évaluation de la ressource prévue pour 2011" avec la réception d’un bateau scientifique. Intervenant lors de cette rencontre parlementaire, le président de la Commission de l’Agriculture, de la Pêche et de la Protection de l’environnement, M. Larbi Allali, a souligné l’importance de rénover la flottille et l’élaboration d’une stratégie permettant au secteur de contribuer à la sécurité alimentaire du pays. Il a relevé la faiblesse du taux de consommation par habitant et par an (5 kg/an), plaidant pour l’augmentation de la consommation des produits de la mer.

Tags: Algérie Importation Poisson

Source : Le Quotidien d'Oran

Version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l'article par mail


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes

Média partenaire

le quotidien oran
Infosoir