Accueil du site > Mots-clés > Divers > Manifestation

Manifestation

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Les Algériens n'ont pas adhéré
Selon Louiza Hanoune

Les Algériens n’ont pas adhéré

14 février 2011

La secrétaire générale du parti des Travailleurs (PT), Mme Louiza Hanoune a affirmé dimanche que les Algériens « n’ont pas adhéré » samedi à Alger, à la marche non autorisée. Intervenant à l’ouverture de la session ordinaire du bureau politique du PT, Mme Hanoune a indiqué que « la non adhésion des Algériens à cette marche organisée par le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) était prévisible », soulignant que « les citoyens sont capables de distinguer entre les positions des différents partis (...)

Algérie : La marche d'Alger empêchée
Intervention musclée des services de sécurité

Algérie : La marche d’Alger empêchée

13 février 2011

Une violente répression s’est manifestée hier, avant même que les marcheurs ne commencent à faire leurs premiers pas. Chose curieuse, ordre a été donné aux services de sécurité pour embarquer les femmes en premier. Il était relativement tôt - près de 9 h -, quand les premiers groupes de personnes commencèrent à prendre forme hier au niveau de la place du 1er Mai. Ils voulaient participer à la marche à laquelle a appelé la Coordination nationale pour le changement et la démocratie. « Marchons toutes et tous (...)

L'Algérie doit éviter l'image d'Etat policier

L’Algérie doit éviter l’image d’Etat policier

13 février 2011 3

Le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme (CNCPPDH), Farouk Ksentini, a salué, hier, l’annonce de la prochaine levée de l’état d’urgence par les autorités. Invité de la radio nationale, Farouk Ksentini a indiqué que (sa) commission « a accueilli avec beaucoup de satisfaction cette mesure ». Pour lui, l’état d’urgence décrété par les autorités était nécessaire « pour lutter contre le terrorisme, pas contre la démocratie », et, ajoute-t-il, « pour (...)

LES MÉDIAS ÉTRANGERS ET LA MARCHE DU 1 er -MAI

Alger - Le Caire : un raccourci improbable

12 février 2011

L’intérêt que portent les médias audiovisuels étrangers à l’actualité algérienne ne s’est pas démenti à la lumière des développements historiques que connaît l’Egypte. Bien au contraire. Les chaînes d’information en continu ont couvert la marche d’hier à Alger tout en essayant d’apporter des éclairages sur la situation sociopolitique en Algérie. Et le parallèle avec l’Egypte et la Tunisie a été établi dès les premiers rendez-vous de l’actualité en début de matinée. Les chaînes d’information arabes, à l’instar (...)

Annaba : 13 personnes interpellées puis relâchées par la police

12 février 2011

Finalement l’appel à la marche lancé par la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) et le Mouvement de la jeunesse indépendante pour le changement (MJIC) n’a pas été suivi par la population d’Annaba. Le rendez-vous fixé par ces deux organisations clandestines vers 11 heures autour du Cours de la révolution, principale artère de la Coquette, n’a pas drainé la foule escomptée. Des membres, au total 13 personnes, appartenant à ces dernières organisations, qui ont tenté de lire des (...)

Algérie : Les autorités empêchent la marche à Alger
les manifestants ont tenté de répondre à l’appel de la CNCD

Algérie : Les autorités empêchent la marche à Alger

12 février 2011 1

La marche pour « le changement et la démocratie » à laquelle a appelé la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD) a été empêchée, hier, par un important dispositif policier déployé depuis avant-hier à la place du 1er Mai à Alger où elle devait démarrer à partir de 11 heures. Très tôt dans la matinée, un dispositif policier impressionnant est déployé dans les rues, les grandes artères et les ruelles menant vers le lieu du rendez-vous. Selon des témoins, les autorités ont utilisé tous (...)

Algérie : La vieille garde des années 1990 était là
PRÉSENCE À LA MARCHE DE BENHADJ, BOUHADEF, DJAMEL ZENATI, BENBAÏBECHE ET ABDELKADER MERBAH

Algérie : La vieille garde des années 1990 était là

12 février 2011

On se serait cru revenir aux années 1990. Et pour cause : les anciennes têtes politiques, des figures de proue de la société civile, des anciens cadres de différents partis d’opposition, des intellectuels, des hommes politiques en rupture de ban avec leur partis, des artistes ont tous rejoint la marche pacifique à l’appel de la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD). Dès 10h, la place de la Concorde (ex-place du 1er-Mai) commence à connaître l’affluence des manifestants, (...)

Algérie : La police bloque la marche du 12 février avec violence

Algérie : La police bloque la marche du 12 février avec violence

12 février 2011

La police algérienne continue de réprimer avec violence les manifestations en Algérien, des milliers de jeunes ainsi que des députés se font arrêtés, tabassés et relâchés. C’est ce que témoigne un député du RCD, qui fut arrêté 5 fois depuis le début de la matinée, et à chaque passage au commissariat il subit un tabassage en règle. Des manifestations se forment aussi dans les grandes villes du pays, Oran, Annaba et Constantine, et chaque fois c’est la même chose, la police procède à des arrestations en (...)

Marche du 12 février en Algérie : début des affrontements

Marche du 12 février en Algérie : début des affrontements

12 février 2011 10

Selon nos sources sur place les forces de la police commence a réprimé fortement les manifestant sur la place du 1er mai. Le début des hostilités commence en Algérie, en effet les forces de l’ordre ont chargés les manifestants se dirigeant vers la place du 1er mai d’Alger, là où la marche du 12 février devait débuter. Coups de matraque et bombes lacrymogènes retentissent pour disperser les manifestants. Selon des premières informations, prêt de 5000 personnes se trouvent actuellement sur cette place, (...)

Marche du 12 février en Algérie : La première arrestation.

12 février 2011 7

L’état algérien est bien décidé à réprimer la marche d’aujourd’hui sur Alger et les grandes villes du pays. Marche organisée par La Coordination Nationale pour le Changement Démocratique (CNCD) pour demander « le départ du système ». La police algérienne déployée en nombre, prêt de 30.000 sur Alger selon des sources non officielles, n’a pas tardée a réprimé les manifestants se dirigeant sur la place du 1er mai d’Alger. En effet plusieurs jeunes ont été arrêtés ainsi que 4 députés de l’opposition selon (...)

page précédente | page suivante

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes