Accueil du site > Mots-clés > Pays & régions > Frontières

Frontières

Pages 1 | 2

Le Niger, le Tchad et le Soudan concernés aussi

La Libye ferme ses frontières avec l’Algérie

18 décembre 2012

La Libye, dont les arsenaux ouverts durant la guerre de l’Otan, contre le régime de Kadhafi, ont contribué à la déstabilisation de la sous-région du Sahel, a décidé de fermer ses frontières avec l’Algérie, le Niger, le Tchad et le Soudan. Un effet boomerang ! La Libye a décidé de fermer ses frontières avec ses quatre voisins du sud, l’Algérie, le Niger, le Tchad et le Soudan, en invoquant la détérioration de la sécurité dans le sud du pays. Le sud du pays est ainsi décrété « zone militaire fermée ». Ce (...)

Suite à la situation sécuritaire dégradée en Tunisie et en Libye

Algérie : Hausse de près de 70 % de la contrebande aux frontières est du pays

13 septembre 2011 1

Selon le colonel Rachid Benabdalaziz, chef de service régional de la police judiciaire du commandement de la cinquième région de la Gendarmerie nationale (GN) en Algérie, regroupant les 15 wilayas de l’Est et du Sud-Est, aucune affaire liée au trafic d’armes n’a été enregistrée durant les premiers six mois de l’année en cours aux frontières est du pays. Le colonel, qui commentait le bilan du premier semestre des activités du commandement de la cinquième région de la GN, présenté hier au siège (...)

Ould Kablia : Front ouvert à la frontière Est algérienne

Ould Kablia : Front ouvert à la frontière Est algérienne

12 mai 2011

L’Algérie est préoccupée par l’intrusion de « quantités im portantes » de cannabis sur son territoire. C’est ce qu’a déclaré mardi, le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, M. Daho Ould kablia, citant le chiffre de 64 tonnes de cannabis saisies annuellement en moyenne, en Algérie. Le ministre qui s’exprimait lors d’un point de presse, au terme de la réunion ministérielle du G8 sur le trafic de drogue, a affirmé que ce fléau avait des effets « dommageables sur la jeunesse algérienne et sur (...)

Algérie - Maroc : Signes de normalisation entre Alger et Rabat
Au-delà d’une frontière qui sera rouverte « tôt ou tard »

Algérie - Maroc : Signes de normalisation entre Alger et Rabat

27 avril 2011 5

La frontière terrestre entre le Maroc et l’Algérie fermée par Alger en 1994, à la suite d’une accusation marocaine infondée contre les services algériens d’avoir organisé un attentat à Marrakech et l’instauration du visa, sera rouverte « tôt ou tard ». Le ministre algérien de l’Agriculture, Rachid Benaïssa, en visite au Maroc où il a signé un mémorandum d’entente visant à renforcer la sécurité alimentaire entre les deux pays, n’avait pas beaucoup d’effort à faire pour énoncer une vérité de La Palice. Mais le (...)

Avec deux ministres dans un « no man’s land »

13 avril 2011

Le poste frontalier situé non loin de Timiaouine ne paie et Timiaouine pas de mine mais fait face à une contrebande de tout genre, y compris celle des armes. Les 17 douaniers chargés de scruter les immensités désertiques ne doivent pas fermer l’oeil en raison de l’insécurité qui se fait sentir dans ces régions frontalières. Ould Kablia et Sellal ont fait une escale à Adrar d’à peine deux heures pour procéder à la clôture du colloque international sur les foggaras. Redécollage de l’avion militaire, (...)

Algérie : Ould Kablia en mission spéciale dans les villes frontalières sensibles

12 avril 2011

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales Dahou Ould Kablia a indiqué, hier à Adrar, avoir été chargé par le président de la République d’effectuer des visites dans toutes « les villes frontalières sensibles » du sud du pays, soulignant que ces visites « n’ont rien à voir avec la situation en Libye », qui « est conjoncturelle », a-t-il estimé. La récente visite du président la République, Abdelaziz Bouteflika, dans la wilaya de Tamanrasset, à l’extrême sud du pays semble avoir donné le la pour un (...)

Des « émirs » installés aux frontières algériennes
Conséquences de l’instabilité en Tunisie et en Libye

Des « émirs » installés aux frontières algériennes

10 avril 2011

Les nouvelles provenant des frontières tunisiennes et libyennes ne sont pas bonnes. En effet, profitant de l’instabilité qui règne aux frontières entre la Libye et la Tunisie, plusieurs « islamistes radicaux » ont élu désormais domicile dans des camps de réfugiés sur le sol tunisien. C’est le cas notamment du camp installé par les autorités tunisiennes pour accueillir les réfugiés des différentes nationalités qui ont fui les combats en Libye. Des Tunisiens qui ont fréquenté le camp nous ont affirmé que des (...)

Ould Kablia en marge de la visite de Bouteflika à Tamanrasset

Algérie : « Un problème politique et sécuritaire à nos frontières »

6 avril 2011

En plus de sa décision d’un programme additionnel au profit de la wilaya de Tamanrasset, le président de la République a chargé son ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales de s’entretenir avec les notables des régions du Sud sur la nécessité de sécuriser les frontières du pays. C’est enfin de compte Dahou Ould Kablia qui doit se déplacer aujourd’hui à In Guezam pour rendre visite aux gardes frontières, aux services de sécurité, de douanes et aux diverses structures y afférentes situées dans les (...)

Agriculture : Une zone de libre-échange maghrébine en 2011

1er décembre 2010 2

Le projet de la zone de libre-échange des produits agricoles entre les pays maghrébins (Algérie, Libye, Mauritanie, Tunisie et Maroc) verra le jour en 2011. C’est ce qui a été indiqué hier par le secrétaire général de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), Habib Ben Yahia, à l’occasion de la tenue de la 16ème session de la commission ministérielle maghrébine de la sécurité alimentaire, à Djenan El Mithak à Alger. Le S.G. de l’UMA a précisé que le projet de création de la zone de libre-échange est dans sa phase (...)

Caravane pour Ghaza « Le report n'a rien à voir avec la politique »

Caravane pour Ghaza « Le report n’a rien à voir avec la politique »

27 septembre 2010

Bien que l’ouverture des frontiè res algéro-marocaines a été autorisée par les autorités algériennes, la caravane maghrébine de solidarité avec Ghaza a reporté son passage parce que, nous dit Makri « la Libye n’a pas affrété le bateau qu’elle nous a promis. » En tenant à préciser la cause de ce report du passage de la caravane par les frontières ouest de l’Algérie, Abderrazek Makri, membre du MSP et l’un des animateurs principaux de la caravane de solidarité avec Ghaza, a tenu particulièrement à lever des (...)

page suivante

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes