Accueil du site > Mots-clés > Etablissements, Organisation & Groupe > Union européenne

Union européenne

Pages 1 | 2

Algerie - UE : L’art de l’esquive et des faux-fuyants

22 juin 2011

La rencontre UE - Algérie, à Luxembourg, n’a pas permis de lever toutes les équivoques sur la question des tarifs douaniers. Alger estime avoir eu gain de cause, alors que l’UE n’a pas manqué de critiquer les « faux pas » d’Alger. Où se trouve la vérité ? Finalement, nous ne sommes pas plus avancés sur ce qui a été convenu, entre l’Algérie et l’UE, sur la question du démantèlement tarifaire. Lors de la conférence de presse de lundi, tenue à Luxembourg, les déclarations du ministre algérien des Affaires (...)

Algérie - EU : Un commissaire européen dépêché à Alger

Algérie - EU : Un commissaire européen dépêché à Alger

11 mai 2011

Le commissaire européen chargé de l’élargissement et de la politique européenne de voisinage sera à Alger, dimanche prochain, pour s’imprégner des demandes algériennes en matière de démantèlement tarifaire. La visite de Stefan Füle intervient à quelques jours du rendez-vous qui doit réunir à Bruxelles Algériens et Européens pour discuter de la révision du calendrier du démantèlement tarifaire, mis en exécution depuis l’entrée en vigueur de l’Accord d’association en septembre 2005. Pris de panique par une (...)

Syrie : Sanctions de l’UE contre 13 dignitaires syriens

11 mai 2011

En Syrie, la situation des droits de l’homme s’est sérieusement dégradée au cours de ces 48 dernières heures, avec des arrestations massives à Banias, Damas et Homs de militants et de manifestants, alors que les opposants au régime de Bachar Al-Assad maintiennent la pression avec des manifestations dans plusieurs grandes villes du pays. La répression des manifestants de ces derniers jours a fait réagir lun di soir l’Union européenne, qui a décidé des sanctions économiques contre la Syrie et la mise en (...)

L'Algérie doit réviser son accord avec l'Union européenne
Les experts unanimes

L’Algérie doit réviser son accord avec l’Union européenne

31 mars 2011

Des experts nationaux, des chefs de partis politiques, des parlementaires et des représentants du patronat ayant pris part, hier, à la journée parlementaire sur « l’accord d’association entre l’Algérie et l’Union européenne et son impact sur l’économie algérienne », étaient tous unanimes pour affirmer que cet accord a été très bénéfique uniquement pour la partie européenne. Ils ont été unanimes sur le fait que l’accord a été très mal négocié et sans concertation avec les véritables acteurs de l’économie et du (...)

Crise libyenne : Le silence des agneaux

Crise libyenne : Le silence des agneaux

22 mars 2011

Le silence observé par l’UE sur la guerre en Libye cache mal qui mène, réellement, les opérations militaires. L’Union européenne est, depuis samedi 19 mars, muette sur la crise libyenne. Un silence inexpliqué et mystérieux. La dernière déclaration de l’UE sur le sujet remonte au vendredi 18 mars, lorsque Mme Catherine Ashton, la représentante aux Affaires étrangères, s’est déclarée « satisfaite de la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’Onu qui autorise l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne (...)

Des inspecteurs européens chez Air Algérie
A la veille de la publication de la nouvelle liste noire des compagnies aériennes à risque

Des inspecteurs européens chez Air Algérie

6 janvier 2011

L’Union européenne (UE) compte envoyer dans les prochaines semaines en Algérie une équipe d’experts de l’EASA pour effectuer des inspections sur des aéronefs exploités par Air Algérie. L’inspection concernera également les couloirs de sécurité aérienne ainsi que les passages de contrôle à destination de l’espace européen. Selon la porte-parole de la Commission européenne chargée des transports, Mme Helene Kernes, l’UE a décidé d’envoyer en Algérie, dans les semaines à venir, et en collaboration avec (...)

L'Algérie demande un sursis de trois ans à Bruxelles
Sur fond d’évaluation négative de l’Accord d’association

L’Algérie demande un sursis de trois ans à Bruxelles

20 décembre 2010

C’est officiel. L’Algérie demande à l’Union européenne une révision du rythme de démantèlement des dispositions tarifaires et douanières relatives à l’Accord d’association entre les deux parties. L’Algérie veut ainsi reculer de trois ans le délai final, celui du démantèlement total des barrières douanières prévu en 2017 en vertu de l’Accord d’association entre l’Algérie et l’Europe. M. Mustapha Benbada, qui a annoncé la nouvelle en marge de la présentation de la Déclaration de politique générale du gouvernement, (...)

Algérie - UE : Impasse politique ?

Algérie - UE : Impasse politique ?

8 octobre 2010 1

L’Algérie et l’Union européenne se sont dit, mercredi et jeudi, sans complaisance, des vérités sur l’état de leur coopération. L’Algérie a annoncé, devant le Parlement européen, sa ferme décision de revoir les termes de l’Accord d’association, entré en vigueur en septembre 2005. L’Europe hésite. L’impasse politique est inévitable sans un réel effort des deux parties. A l’occasion de la dixième rencontre interparlementaire entre l’Union européenne et l’Algérie, qui s’est déroulée mercredi et jeudi, au siège du (...)

Algérie - UE : La régulation du commerce pose toujours problème

Algérie - UE : La régulation du commerce pose toujours problème

13 septembre 2010

Les instruments de régulation du commerce extérieur n’ont pas suivi le rythme de développement et de croissance enregistrés et les pouvoirs publics étaient insuffisamment préparés à assumer leur rôle de régulateur. C’est ce qui est affirmé par la délégation de l’Union européenne (UE) en Algérie, dans son rapport annuel 2009 sur la coopération avec notre pays. Il est fait état dans ce rapport, de tout ce qu’apporte l’UE comme soutien technique et expertise aux différentes institutions nationales pour réussir (...)

UE - Iran : En attendant la guerre ?

UE - Iran : En attendant la guerre ?

26 juillet 2010

Longtemps hésitante, parfois divisée sur sa stratégie diplomatique envers l’Iran, l’UE unanime vient de décider de sanctions exceptionnelles envers le régime d’Ahmadinejad. C’est ainsi que tout avait commencé pour… l’Irak de Saddam Hussein. Réunis hier à Bruxelles, les 27 ministres des Affaires étrangères de l’UE ont adopté une série de sanctions économiques, commerciales et politiques exceptionnelles à l’encontre de l’Iran, et applicables dès aujourd’hui mardi 27 juillet. Le niveau de ces sanctions étonne (...)

page suivante

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes