Accueil du site > Mots-clés > Economie & co > Exportation

Exportation

Pages 1 | 2 | 3 | 4

Algérie : 56 milliards de dollars d’hydrocarbures exportés

25 janvier 2011

Le P-DG de Sonatrach a présenté hier, en présence de ses cadres, les réalisations préliminaires pour l’exercice 2010 « avant leur adoption par les organes sociaux du groupe ». Une présentation retransmise aussi en direct aux cadres des filiales des groupes d’Oran, de Skikda et de Hassi Messaoud. La production hydrocarbure primaire a été de 214 millions de tonnes en équivalents pétrole (TEP). L’Algérie produit 1,202 million de barils par jour. Les exportations ont été de l’ordre de 116 millions de TEP, (...)

Un milliard de dollars d'investissements chinois en Algérie
En 2010

Un milliard de dollars d’investissements chinois en Algérie

19 janvier 2011

Les investissements chinois en Algérie jusqu’à 2010 ont atteint un milliard de dollars, a indiqué hier l’ambassadeur de Chine en Algérie, M. Liu Yuhe, relevant que la Chine envisage d’augmenter à l’avenir ses investissements. Le diplomate a souligné « l’intérêt croissant de la Chine pour le marché algérien » eu égard à « l’excellence des relations politiques algéro-chinoises ». Il a soutenu, lors de son passage au Forum du quotidien « Echaab », que la coopération bilatérale entre dans une nouvelle phase de (...)

L'Algérie exportera la pomme de terre

L’Algérie exportera la pomme de terre

27 décembre 2010 2

Après avoir relancé ses exportations de céréales, l’Algérie s’apprête à exporter la pomme de terre. « Des discussions sont en cours avec certains clients pour pouvoir lancer les premières opérations d’exportation de pomme de terre au courant de la semaine prochaine », a annoncé Rachid Benaïssa, ministre de l’Agriculture et du Développement du renouveau rural. Le ministre qui s’exprimait au cours d’une émission de la radio chaîne trois a également affirmé que pour les besoins de ces exportations, deux (...)

La Banque d'Algérie et le gonflement de la dette à court terme
Un effet pervers du Credoc ?

La Banque d’Algérie et le gonflement de la dette à court terme

21 décembre 2010

Le gonflement de la dette à court terme est-il un effet pervers du crédit documentaire ? Une instruction de la Banque d’Algérie s’inquiète de cette tendance qui serait imputable aux crédits documentaires à paiements différés. Sur le fond, les experts confirment que le Credoc permet de réduire le nombre des importateurs mais pas les importations. Il est coûteux et inadapté aux objectifs recherchés. Dans une instruction numéro 269 datée du 9 décembre 2010 adressée aux banques et établissements financiers, (...)

Algérie :Sonatrach mise sur les gisements « arrivants » avant le rebond de l’exploration

21 décembre 2010

La relance de l’exploration à laquelle Sonatrach veut consacrer 2 milliards de dollars par an entre 2011 et 2015 ne donnera pas de grands fruits avant la fin de la décennie. Le développement de nouveaux gisements de pétrole et de gaz découverts les dernières années devient pressant. Il accapare la part du lion dans la feuille de route de 50 milliards de dollars de la compagnie nationale au cours des cinq prochaines années. Revue des projets. Bien que son image soit ternie par un scandale sans (...)

Algérie : La production et les exportations de gaz en hausse
Les membres de l’OPEP sont concernées

Algérie : La production et les exportations de gaz en hausse

18 décembre 2010

La part des pays membres de l’Opep dans la production gazière est en hausse constante, note la revue Pétrole et Gaz Arabes dans son dernier numéro. Ce taux s’établissait à 18,1 % en 2009, contre 16,1 % en 2008 et 15,3 % en 2005, est-il indiqué dans la revue paraissant à Paris. La proportion et la tendance sont les mêmes pour les exportations gazières des Etats membres de l’Opep. Selon le bilan annuel des statistiques publié par l’Opep, la part des pays de l’organisation pétrolière dans le total mondial (...)

APPROVISIONNEMENT DU MARCHÉ POUR LES PROCHAINES ANNÉES

Europe : Le gaz algérien en pole position

8 décembre 2010

L’Algérie est l’un des principaux fournisseurs de gaz naturel de l’Europe, et occupe le deuxiè- me rang après la Russie dans l’approvisionnement du vieux continent, révèle une analyse de l’Institut italien du commerce extérieur (ICE) sur le commerce du gaz. Dans cette analyse, l’ICE a souligné, dans une déclaration à l’agence de presse Ansamed, que l’Algérie détient « un potentiel de réserves de gaz estimé à 4 455 milliards de mètres cubes, soit 2,4 % des réserves mondiales ». L’Algérie occupe la dixième (...)

Des invités de marque attendus à cette conférence aujourd’hui à Alger

L’entrepreneuriat Etats-Unis–Maghreb au programme

1er décembre 2010

La Conférence sur l’entrepreneuriat Etats-Unis – Maghreb, organisée par le département d’Etat et le Conseil des affaires algéro-américain (US-Algeria Business Council), rassemblera des dirigeants des milieux d’affaires et des entrepreneurs des pays du Maghreb, des responsables des milieux d’affaires des communautés émigrées nord-africaines, ainsi que des représentants des milieux d’affaires et des entrepreneurs des Etats-Unis. Cette rencontre qui se tient aujourd’hui et demain à Alger verra également la (...)

Algérie - France : Les relations économiques sont excellentes
Hervé de Charrette

Algérie - France : Les relations économiques sont excellentes

22 novembre 2010

Les relations économiques entre la France et l’Algérie sont « bonnes, voire excellentes », a affirmé lundi le président de la Chambre de commerce franco-arabe (CCFA), Hervé de Charrette, annonçant qu’un projet de partenariat entre les Chambres des deux pays sera proposé « dans les prochaines semaines à la partie algérienne ». « Les relations économiques franco-algériennes sont bonnes, voire excellentes. Mais j’estime que nos amis algériens ont raison lorsqu’ils relèvent qu’il y a trop de commerce et peu (...)

La guerre des monnaies pourrait avoir de graves répercussions sur l'Algérie
Selon l’économiste et expert international, Abderrahmane Mebtoul

La guerre des monnaies pourrait avoir de graves répercussions sur l’Algérie

21 novembre 2010

La guerre des monnaies pourrait avoir de graves répercussions sur l’Algérie, dans la mesure où une fraction des réserves de change algériennes, estimées à 150 milliards de dollars, dont, selon le ministre des Finances devant l’APN en novembre 2009, 80% sont placés à l’étranger. 45% de ce taux sont en euros, 45% en dollars, 5% en yens et 5% en livres sterling. La banque d’Algérie, pour ces placements, a agi intelligemment, il faut le reconnaître, sur la loi des grands nombres. Dans une contribution sur (...)

page précédente | page suivante

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes