Accueil du site > Mots-clés > Pays & régions > Etats-Unis

Etats-Unis

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Algérie - USA : La conclusion d’un accord « Open Sky » dépend d’Alger

4 décembre 2010 1

La conclusion d’un accord aérien « Open Sky » entre les Etats- Unis et l’Algérie dépend des autorités algériennes. C’est ce qu’a clairement laissé entendre le Secrétaire d’Etat américain adjoint aux Affaires économiques, de l’Energie et du Commerce, Jose W. Fernandez, lors du point de presse organisé jeudi après-midi à l’issue de sa visite de deux jours à Alger pour prendre part à la Conférence USA-Maghreb sur l’entrepreneuriat. Interrogé sur le projet Open Sky entre les Etats-Unis et l’Algérie, annoncé depuis (...)

Les Etats-Unis à la conquête du Maghreb
PARTENARIAT NORD-AFRICAIN POUR LES OPPORTUNITÉS ÉCONOMIQUES

Les Etats-Unis à la conquête du Maghreb

2 décembre 2010

Le secrétaire d’Etat adjoint américain à l’Economie, à l’énergie et aux Relations commerciales, M. José W. Fernandez, a annoncé hier à Alger le lancement prochain d’une initiative visant à promouvoir durablement le partenariat économique avec les pays du Maghreb, appelée "The North Africa Partnership for Economic opportunities" (NAPEO), (Partenariat nord-africain pour les opportunités économique) Cette nouvelle initiative ciblant des opérateurs des cinq pays du Maghreb « est la clef essentielle à la (...)

Rezzag-Bara

« Il ne faut pas exagérer la menace de l’Aqmi

1er décembre 2010

« Les pays de la région du Sahel ont la pleine capacité de maîtriser les réponses appropriées à l’importante menace du terrorisme. Nous rejetons absolument toute tentative d’ingérence extrarégionale. Oui au partenariat qui respecte la souveraineté des pays de la zone », a réitéré hier, à partir de Londres, sur les ondes de la chaîne III, Kamel Rezzag-Bara, conseiller à la présidence de la République sur les questions de terrorisme. M. Bara préside la délégation algérienne aux travaux à Londres du groupe de (...)

Alger soutient l'initiative de Washington
Conférence USA-Maghreb pour l’entrepreneuriat

Alger soutient l’initiative de Washington

1er décembre 2010

« Nous nous engageons à apporter tout le soutien voulu afin de contribuer à une parfaite réussite de cette initiative », a déclaré hier Mohamed Benmeradi, ministre de l’Industrie, de l’Investissement et de la PME, à l’adresse du Secrétaire d’État américain adjoint aux Affaires économiques, de l’Energie et du Commerce, Jose W. Fernandez, lors de l’ouverture de la Conférence USA-Maghreb pour l’entrepreneuriat, qui se tient à l’hôtel Hilton d’Alger, en présence de David Pearce, l’Ambassadeur des Etats-Unis à (...)

Des invités de marque attendus à cette conférence aujourd’hui à Alger

L’entrepreneuriat Etats-Unis–Maghreb au programme

1er décembre 2010

La Conférence sur l’entrepreneuriat Etats-Unis – Maghreb, organisée par le département d’Etat et le Conseil des affaires algéro-américain (US-Algeria Business Council), rassemblera des dirigeants des milieux d’affaires et des entrepreneurs des pays du Maghreb, des responsables des milieux d’affaires des communautés émigrées nord-africaines, ainsi que des représentants des milieux d’affaires et des entrepreneurs des Etats-Unis. Cette rencontre qui se tient aujourd’hui et demain à Alger verra également la (...)

La première victime de l'affaire WikiLeaks

La première victime de l’affaire WikiLeaks

30 novembre 2010 2

WikiLeaks, une opération anti-américaine ? C’est à vérifier. Car sans crier au complot, il faut bien admettre que les pays arabes sont la première victime de l’affaire WikiLeaks. Ce sont les Etats-Unis qui étaient visés, mais ce sont les pays ara bes qui ont trinqué. Ainsi pourrait être résumé le résultat de la publication de documents diplomatiques américains par le site internet Wiki- Leaks. Car si l’Amérique s’en sort plutôt bien de cette épreuve, du moins pendant cette première semaine, il n’en est pas (...)

Maghreb – Etats-Unis : Les Américains en force

30 novembre 2010

La conférence sur l’entrepreneuriat au Maghreb, prévue aujourd’hui et demain à Alger devrait rassembler, selon les organisateurs, le « must » des entrepreneurs maghrébins installés aux Etats-Unis, avec comme priorité l’identification de projets économiques porteurs pour la région. C’est du moins le voeu et les espérances du département d’Etat américain, coorganisateur avec le Conseil d’affaires algéro-américain de cette conférence. Globalement, elle portera sur les grands projets de partenariat entre les (...)

La guerre des monnaies pourrait avoir de graves répercussions sur l'Algérie
Selon l’économiste et expert international, Abderrahmane Mebtoul

La guerre des monnaies pourrait avoir de graves répercussions sur l’Algérie

21 novembre 2010

La guerre des monnaies pourrait avoir de graves répercussions sur l’Algérie, dans la mesure où une fraction des réserves de change algériennes, estimées à 150 milliards de dollars, dont, selon le ministre des Finances devant l’APN en novembre 2009, 80% sont placés à l’étranger. 45% de ce taux sont en euros, 45% en dollars, 5% en yens et 5% en livres sterling. La banque d’Algérie, pour ces placements, a agi intelligemment, il faut le reconnaître, sur la loi des grands nombres. Dans une contribution sur (...)

Les Américains jugent les Algériens
Libertés religieuses

Les Américains jugent les Algériens

19 novembre 2010 1

Selon l’APS qui cite le rapport mondial annuel sur les libertés religieuses, publié mercredi par le département d’Etat américain, « les libertés religieuses ont enregistré une amélioration en Algérie, en 2010 ». Le même rapport retient que « des changements positifs avaient été enregistrés dans le traitement des minorités religieuses en Algérie ». « En général, la société algérienne tolère les étrangers qui pratiquent d’autres religions que l’islam », reconnaît ce rapport du département d’Etat qui évalue la (...)

Terrorisme : L'Algérie moins « risquée » que les Etats-Unis

Terrorisme : L’Algérie moins « risquée » que les Etats-Unis

14 novembre 2010

Le risque terroriste est moins important en Algérie qu’aux Etats- Unis, la France ou la Grande-Bretagne. Selon le dernier classement publié par la société britannique Maplecroft, l’Algérie redevient progressivement un pays où le risque terroriste est moindre, sinon considérablement atténué, comparativement à des pays où ce risque reste élevé, particulièrement aux Etats-Unis, en France ou en Grande-Bretagne. En fait, l’Algérie est située dans la catégorie risque « moyen », loin derrière des pays comme la (...)

page précédente | page suivante

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes