Accueil du site > Mots-clés > Informatique & technologie > Djezzy

Djezzy

Pages 1 | 2 | 3 | 4

Spéculations en vert, en russe et… en norvégien

25 octobre 2010

Quelle était verte mon électricité ! Dans les projections futuristes pour les énergies renouvelables, le débat est-il, comme certains experts nous l’affirment, entre y être ou ne pas être ? De Bruxelles, notre envoyé spécial a rapporté des objections très refroidissantes et qui, en tout cas, n’incitent guère à la précipitation. L’Europe pourrait ne pas avoir besoin de l’électricité verte produite au Maghreb avant 20 ou 25 ans et s’il est utile d’y être, il n’est pas nécessaire de ne pas bien y réfléchir. La (...)

OTH disposé à vendre Djezzy à l'Etat algérien
Selon le ministre des Finances

OTH disposé à vendre Djezzy à l’Etat algérien

23 octobre 2010

L’affaire de cession du second opé rateur de téléphonie mobile à l’Etat algérien est-elle est en train de trouver progressivement une solution ? C’est ce que les milieux proches de ce dossier croient savoir, après les déclarations jeudi du ministre des Finances, M. Karim Djoudi. Très à l’aise sur la question, en dépit de tout ce qui a été dit et fait autour de la reprise d’OTA depuis le rachat fin septembre de 51% des actions de la société mère par Vimple- Com, M. Djoudi a tenu à souligner la volonté de (...)

La fusion VimpelCom - Orascom n'est pas acquise

La fusion VimpelCom - Orascom n’est pas acquise

13 octobre 2010

Alexander Izosimov, au grand plaisir de Sawiris, a joué à l’ours qui se frappe sur la poitrine en menaçant l’Algérie de poursuites judiciaires. Jon Fredrik Baksaas, patron du norvégien Telenor et important actionnaire à VimpelCom, l’a refroidi dans un entretien au journal russe Vedemosti. Il rappelle que ce n’est qu’un projet et que sa conclusion n’est pas acquise et reste tributaire de nombreuses conditions. Des évidences oubliées… Contrairement au directeur général de VimpleCom, Alexander Izosimov, (...)

Une offre est lanceé

Le rachat de Djezzy se précise

11 octobre 2010

Le gouvernement algérien vient de confirmer, à travers un avis d’appel d’offres international, sa ferme intention de faire prévaloir son droit de préemption et d’acquérir la filiale algérienne d’Orascom Télécom Holding, Djezzy. En pleine tempête qui souffle sur ce qui est devenue communément l’affaire « Djezzy », avec l’entrée en action de l’opérateur russo-norvégien Vimplecom, l’Etat algérien ne veut pas lâcher le morceau. Vimplecom a racheté 51,7 % des actions d’OTH. Et, moins de 48 heures après des (...)

Djezzy : menace de poursuites judiciaires contre l'Etat algérien
Sawiris met du russe dans sa puce

Djezzy : menace de poursuites judiciaires contre l’Etat algérien

10 octobre 2010

Le patron de VimpelCom, Alexander Izosimov, change de registre et agite la menace de poursuites judiciaires contre le gouvernement algérien dans l’affaire Djezzy. Il estime néanmoins qu’un procès serait un « scénario catastrophe ». Une pression médiatique sur Alger où le Russe joue au chaud et au froid. Alexander Izosimov, venu dans les bagages du président russe Dmitri Medvedev, n’a pas entendu à Alger ce qu’il aurait souhaité entendre à savoir qu’il est le bienvenu et qu’il peut prendre, sans coup (...)

Pour Alger, Djezzy n'est pas une affaire russe
La Banque d’Algérie inflige 190 millions de dollars d’amende à Sawiris

Pour Alger, Djezzy n’est pas une affaire russe

8 octobre 2010

Djezzy, une affaire russe ? Très improbable même si c’est le souhait le plus cher de Naguib Sawiris qui essaie de sortir d’un tête-à-tête difficile avec l’Etat algérien. Le sujet a peut-être été évoqué au cours de la visite du prési dent de la Fédération de Russie, Dmitri Medvedev, en Algérie, il n’en a rien transpiré officiellement. Il était en effet hautement improbable que le gouvernement algérien puisse accepter pour l’opérateur russo-norvégien VimpleCom ce qu’il a refusé pour le sud-africain MTN. Le (...)

Huit milliards de dollars réclamés pour Djezzy
Les nouveaux propriétaires russes font une estimation

Huit milliards de dollars réclamés pour Djezzy

6 octobre 2010

Le chiffre est tombé hier, peut-être bien tôt, sur la somme dont le nouveau propriétaire d’OTA (Orascom Télécoms Algérie), filiale jusqu’à dimanche dernier du holding égyptien OTH, le groupe russo-norvégien, veut le vendre à l’Etat algérien. Le directeur général de Vimpelcom, Alexander Izosimov, présent à Alger avec la délégation d’hommes d’affaires qui accompagne le président russe Dmitri Medvedev, a proposé à l’Algérie de céder l’opérateur de la téléphonie mobile en Algérie, Djezzy, à « un prix équitable », (...)

La cession de Djezzy à l'Etat algérien pas remise en cause
Rachat d’Orascom par des Russes

La cession de Djezzy à l’Etat algérien pas remise en cause

6 octobre 2010

Le DG de Vimpelcom fait partie de la délégation qui accompagne le président russe Dmitri Medvedev, aujourd’hui à Alger. Son groupe a signé lundi un contrat de plusieurs milliards de dollars avec Naguib Sawiris, devenant ainsi le cinquième groupe au monde de téléphonie mobile. « Vimpelcom et Weather Investments (la holding de M. Sawiris) ont signé aujourd’hui (lundi) un accord pour fusionner les deux groupes, créant le cinquième plus grand opérateur de téléphonie mobile au monde par le nombre de ses (...)

Rachat de Djezzy : Un arbitrage international pas exclu

Rachat de Djezzy : Un arbitrage international pas exclu

22 septembre 2010

Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Moussa Benhamadi, a réaffirmé hier l’attachement du gouvernement à la procédure de rachat de Djezzy et a évoqué pour la première fois la probabilité de recourir à un arbitrage international sur le dossier. Il s’exprimait hier en marge de sa visite de travail dans la wilaya de Tizi Ouzou. « Le problème de cette filiale est avant tout celui de postes d’emploi, ses employés sont à 99 % d’origine algérienne ». Il a écarté (...)

Algérie : L'Etat ne veut pas casser Djezzy

Algérie : L’Etat ne veut pas casser Djezzy

20 septembre 2010

L’Etat algérien est plus que jamais décidé à reprendre le se cond opérateur de téléphonie mobile, OTA. Après s’être opposé à une opération de vente au Sud-africain MTN pour une valeur de 7,8 milliards de dollars, l’Etat algérien a fait prévaloir son droit de préemption sur Djezzy. Selon le ministre des Finances, Karim Djoudi, en matière de cession de participations des sociétés étrangères en activité en Algérie, celles-ci « doivent se plier aux lois et aux règlements algériens ». « Dans le cas de Djezzy, l’Etat (...)

page précédente | page suivante

annonces

Le Sondage

Élections législatives en Algérie Allez-vous voter ?


Voter

Idées recettes